Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Le sénateur Max Baucus dévoile le plan de réforme de santé

Texte par : Dépêche
3 mn

Une semaine après le discours prononcé par Barack Obama pour défendre son plan de réforme du système de santé, le président de la commission des finances du Sénat, Max Baucus, en a dévoilé les détails. Il coûtera 856 milliards de dollars.

Publicité

Le président de la commission des Finances du Sénat américain a dévoilé mercredi un plan de réforme de la santé d'un coût de 856 milliards de dollars sur dix ans qui réorganiserait le système de l'assurance médicale sans pour autant introduire une "option publique" défendue par l'aile gauche du Parti démocrate.

De nombreux éléments du projet présenté par Max Baucus ont déjà été divulgués au cours de la semaine écoulée et reprennent une grande partie des propositions du président Barack Obama.

Le chef de la Maison blanche a fait de la réorganisation du système de santé l'un des chantiers prioritaires de son mandat.

Les dépenses de santé aux Etats-Unis s'élèvent chaque année à quelque 2.500 milliards de dollars, soit plus de 7.470 dollars par habitant. Cela représente 16% du produit intérieur brut, avec des projections à 25% d'ici 2025.

"Le coût du système de santé en crise de l'Amérique pèse depuis trop longtemps sur les familles, les entreprises et l'économie. Pour beaucoup, une santé abordable et de qualité est tout simplement hors d'atteinte", a déclaré Max Baucus en préambule de la présentation de son projet, sur lequel la commission des Finances se prononcera la semaine prochaine.

Le plan prévoit que tous les ressortissants américains et résidents légaux aux Etats-Unis soient couverts par une assurance maladie, dont le coût serait en partie financé par des subventions échelonnées en fonction des revenus.

Quarante-six millions d'Américains - près d'un sixième de la population - sont aujourd'hui privés de couverture-santé.

Le plan Baucus, élaboré à partir du travail d'un groupe bipartite, ne reprend pas l'idée d'une assurance médicale publique mais appelle à la création de coopérations privées non lucratives en partie financées par des fonds publics, afin de stimuler la concurrence sur le marché de l'assurance et de réduire les coûts. 

Max Baucus a dirigé plusieurs mois de discussions au sein du "groupe des six" - trois démocrates et trois républicains - afin de parvenir à un plan de compromis, mais aucun des trois membres républicains du groupe n'a jusqu'ici soutenu ses propositions.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.