Accéder au contenu principal
GRIPPE A (H1N1)

L'Égypte ordonne la fermeture des écoles étrangères

Texte par : Dépêche
3 mn

Par mesure de précaution, Le Caire a aligné la rentrée des établissements étrangers sur celle des écoles égyptiennes. Les autorités veulent ainsi évaluer l'impact du retour de pèlerins partis à La Mecque sur la propagation de la maladie.

Publicité

AFP - L'Egypte a ordonné la fermeture à partir de jeudi et jusqu'au 3 octobre des écoles et universités étrangères, dans le cadre des mesures de prévention contre la grippe H1N1, a-t-on appris mercredi auprès du ministère de la Santé.

Cette mesure vise à aligner les établissements étrangers présents sur son sol sur le régime des écoles égyptiennes, dont la rentrée, initialement prévue pour la dernière semaine de septembre, a déjà été reportée au 3 octobre, a indiqué un responsable du ministère.

Les autorités égyptiennes espèrent que ce délai leur permettra d'évaluer l'impact sur la propagation du virus du retour en Egypte des pèlerins partis en Arabie saoudite pour le petit pèlerinage (Omra). Ceux-ci sont attendus fin septembre.

Les établissements de statut étranger (écoles d'ambassades ou gérés par des institutions étrangères), qui pour la plupart avaient repris les cours ces dernières semaines, en avance sur la rentrée égyptienne, vont donc devoir fermer leurs portes à partir de jeudi.

Cette décision concerne notamment les établissements scolaires français en Egypte, dont le principal, le Lycée français du Caire (LFC), compte 1.700 élèves, bien qu'aucun cas de grippe H1N1 n'y ait été recensé à ce jour, a-t-on indiqué à l'ambassade de France.

L'Université américaine du Caire (AUC), qui avait rouvert ses portes le 6 septembre, a indiqué dans un communiqué qu'elle allait elle aussi suspendre ses cours à partir de jeudi, jusqu'au 3 octobre.

Aucun cas de grippe H1N1 n'a été détecté jusqu'à présent parmi ses étudiants ou le personnel, ajoute l'université.

Ces fermetures concernent aussi des établissements scolaires allemands, italiens ou encore britanniques, notamment, selon des sources diplomatiques.

Le nombre de cas de grippe H1N1 relevés en Egypte s'élevait mercredi à 886, dont deux se sont à ce jour révélés mortels.

La première victime égyptienne était une jeune femme âgée de 25 ans, qui rentrait d'un pèlerinage en Arabie saoudite. Elle est décédée le 18 juillet.

Le 6 septembre, les autorités ont annoncé le décès d'une jeune femme également âgée de 25 ans, originaire de Dahaqliya, dans le delta du Nil, qui aurait été contaminée par son mari qui revenait d'Arabie saoudite.

Le Caire a interdit aux personnes âgées de moins de 25 ans et de plus de 65 de se rendre en pèlerinage à La Mecque, en Arabie saoudite, pour tenter de limiter la propagation du virus.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.