Accéder au contenu principal
FRANCE

Le gouvernement pourrait alléger la dette des producteurs de lait

Texte par : Dépêche
3 mn

Plus d'une semaine après la grève du lait lancée par des syndicats agricoles, le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, va rencontrer les banques et les assurances pour discuter de l'allègement de la dette des producteurs.

Publicité

AFP - Le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire va recevoir lundi les banques et les assurances pour discuter d'un allègement de la dette des producteurs de lait, dont une partie est en grève pour dénoncer l'effondrement du prix du lait, a-t-il annoncé vendredi.

"Si je convoque les banques et les assurances lundi, c'est pour apporter des réponses très concrètes, notamment sur les intérêts d'emprunts de façon à alléger la trésorerie des producteurs de lait", a déclaré le ministre sur RTL.

"Vous avez des jeunes producteurs de lait qui ont investi il y a quelques mois, 110.000, 120.000, 130.000 euros pour mettre leurs installations aux normes ou pour acheter des robots de traite. Ils se retrouvent avec des dettes de l'ordre de 800 à 1.000 euros chaque mois et des revenus de 800 euros, il ne s'en sortent pas", a-t-il souligné.

M. Le Maire rencontrait vendredi matin les professionnels de la filière et recevra samedi les syndicats représentatifs agricoles.

Le ministre va également tenter de rallier le gouvernement polonais à la  proposition franco-allemande sur le lait. "J'irai lundi en Pologne pour convaincre nos amis polonais de nous rejoindre sur la voie d'une régulation européenne", a-t-il dit.

Environ 18 pays européens soutiennent un texte franco-allemand proposant une "nouvelle régulation" du secteur alors que le système des quotas doit disparaître en 2014.

"Nous avons fait un choix dont il faut reconnaître qu'il est mauvais, il y a quelques années, de la dérégulation. Il faut le renverser et réguler le marché", a-t-il ajouté, estimant que la commission européenne n'allait "pas assez vite".

L'objectif, a-t-il rappelé, est d'"arriver à stabiliser le prix du lait pour stabiliser le revenu des producteurs de lait".
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.