Accéder au contenu principal

Manifestation dans le Nord pour la défense du fret ferroviaire

Alors que la SNCF s'apprête à réorganiser son activité fret, 400 à 600 personnes ont manifesté dans le nord de la France pour la défendre. Elles protestaient aussi contre le projet de fermeture de la gare de triage de Somain.

Publicité

AFP - Plus de 600 personnes, selon les organisateurs, 400 selon la police, ont manifesté samedi matin à Somain, près de Valenciennes (Nord), pour la défense du fret ferroviaire et contre les menaces de fermeture de la gare de triage de la ville.

Derrière des banderoles "Non à la fermeture du triage à Somain" ou "Sous le plan Borloo, les camions", cheminots et élus locaux ont défilé entre la gare SNCF de Somain et la Bourse du travail à l'appel d'une intersyndicale CGT/CFDT-FGAAC/Unsa/Sud-Rail/CFTC, a constaté un photographe de l'AFP.

"On dit non à l'abandon du wagon isolé. Le fret connaît des difficultés mais si demain il y a une reprise économique, la SNCF ne sera plus capable de prendre en charge les marchandises et forcément elles finiront sur la route", a déclaré à l'AFP David Rotolo, représentant CGT à Somain.

La réforme du fret ferroviaire, une branche de la SNCF dont les pertes pourraient atteindre 600 millions d'euros en 2009, prévoit notamment l'abandon de 50 à 60% du trafic de "wagon isolé", selon les syndicats.

Cette activité, qui consiste à transporter les marchandises d'un client sur une partie du train et non sur le convoi entier, concentre 65% des pertes de la société des chemins de fer.

Selon les syndicats, la gare de Somain a vu son activité de fret décliner vertigineusement ces dernières années, avec 700 wagons transportés sur 8 heures début 2009, contre 1.200 wagons en 2006.
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.