Accéder au contenu principal
ROYAUME-UNI

Les cinq plus grosses banques acceptent de limiter les bonus

Texte par : Dépêche
3 min

Dans un communiqué commun, les cinq plus importantes banques britanniques ont annoncé qu'elles acceptaient de se conformer aux règles d'encadrement des bonus décidées la semaine dernière à l'issue du sommet du G20 de Pittsburgh.

Publicité

AFP - Les cinq plus grosses banques britanniques ont accepté ensemble de se conformer aux règles d'encadrement des bonus décidées la semaine dernière au G20 de Pittsburgh, a annoncé mercredi le ministre des Finances Alistair Darling.

Ces banques, HSBC, Barclays, Lloyds, Royal Bank of Scotland et Standard Chartered, ont remarqué dans un communiqué commun que "dans une entreprise concurrentielle et internationale, il est normal de faire en sorte que le personnel soit récompensé de manière appropriée et concurrentielle pour ses performances durables et de long terme".

"Nous saluons ainsi les réformes du G20 sur la rémunération, et leur nature globale, car il est essentiel que les récompenses dans le domaine bancaire soient cohérentes avec une gestion du risque efficace, et qu'il y ait parité, à l'échelon national et international, sur ces questions", ajoutent-elles.

"Nous travaillerons avec la FSA (l'autorité des marchés financiers britanniques, ndlr) pour l'adoption de ces réformes, en remarquant que toutes les nations du G20 se sont également engagées à les mettre en oeuvre pour assurer un jeu égal", observent les banques.

Selon le ministère britannique des Finances, ces banques ont confirmé ainsi leur engagement à se conformer aux règles de la FSA sur les rémunérations qui entrera en vigueur le 1er janvier et qui est en ligne avec l'accord du G20. Elles se sont montrées d'accord pour améliorer la transparence, l'étalement des bonus et leur suppression éventuelle, avec effet au premier janvier 2010 concernant les bonus de 2009.

M. Darling a estimé pour sa part qu'il était "vital" que "le secteur britannique des services financiers soit en première ligne à l'échelle mondiale et ait une approche responsable et de long terme sur la rémunération".

Il s'est dit "ravi que les grandes banques inscrites au Royaume-Uni aient accepté de montrer le chemin dans la mise en oeuvre de l'accord" obtenu au G20, et il a "espéré qu'elles allaient ainsi mettre en place des critères qui seront suivis par toutes les autres banques britanniques et les institutions financières internationales".

Les règles déjà édictées par la FSA sont assez similaires à celles du G20 et seront mises à jour en 2010, note le ministère, ajoutant que le gouvernement "va prochainement tenir des discussions avec les autres banques britanniques et internationales pour obtenir des engagements similaires".

Le ministère des Finances rappelle dans son communiqué les règles énoncées par le G20, notamment l'étalement des bonus sur trois ans pour les principaux dirigeants, et leur composition pour moitié en actions ou instruments liés aux marchés d'actions, l'interdiction des bonus garantis, ou la réduction des bonus en cas de mauvaise performance.

Sur les banques signataires, deux sont actuellement largement possédées par le gouvernement, Lloyds (43%) et RBS (70%), les autres ont toutes refusé l'aide gouvernementale au plus fort de la crise.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.