Accéder au contenu principal

La mode fait son show éthique

Après New York, Paris. Cette semaine nous sommes à l'Ethical Fashion Show. 3 règles: Utiliser les savoirs faire locaux, recourir aux matières premières, enfin respecter les conditions des travailleurs.

Publicité

Cette semaine nous allons parler mode...mode éthique. Alors si tout de suite vous pensez poncho, bonnets péruviens, vous avez tort! La mode éthique est un business model qui marche et la preuve c'est qu'ici au tapis rouge, c'est la sixième édition de ce salon.


D'après une étude, entre 25 et 40% des consommateurs raisonnent consommation éthique...Oui mais attention ils font aussi attention en cette période de crise...le secteur de la mode éthique est une niche...Ici par exemple, les 2/3 des designers viennent d'Europe, contre 1/3 d'afrique, d'Asie ou  d'Amérique Latine.

 

Focus d'abord sur la basket venue tout droit du Brésil. Veja utilise le caoutchouc récolté dans la foret amazonienne et le coton bio du Nordeste du Brésil. Leur basket se vend au même prix que la concurrence et elle n'a pas besoin de pub pour se faire connaître. En revanche, les consommateurs doivent prendre leur mal en patience: la basket bio se mérite et pour respecter tous les critères de qualité, pas question de produire en trop grande quantité!

 

En Inde au fin fond du Rajahstan, la mission de Kakoli, elle, est devenue sociale. Cette styliste n'a pas consacré sa vie qu'à la mode mais elle cherche aussi à changer le destin des femmes qui travaillent pour elle. Autrefois créatrice à New Delhi, Kakoli a rejoint un village de campagne, elle a appris la couture à des femmes en souffrance, celles, qui, pour une affaire de caste ou de moeurs ont été rejetées par la société.

 

Enfin, un apercu de la démesure anglaise. Ana Zanditon a remporté le prix de l'Ethical Fashion Show l'année dernière et elle ne manque ni d'imagination, ni de conviction. Cette année sa collection est spécialement dédiée aux tailles de guepes! Et à l'angoisse d'un monde où les abeilles disparaissent...Robes en alvéoles, collier en plastique recyclé, l'univers est entièrement inspiré par ces insectes pollinisateurs.

 

Enfin...Du vêtement à la matière première, nous avons décidé d'en savoir plus sur le coton. Depuis le début de l'année, ce marché a pris des allures de western. Difficile pour certains pays du Sud de tenir tête aux grandes exploitations subventionées au Texas ou au Brésil. En Egypte, l'or blanc est d'ailleurs en danger, son salut réside peut être dans le bio.

 


 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.