Accéder au contenu principal
TURQUIE

Scène d'émeutes en marge du sommet du FMI à Istanbul

Texte par : Dépêche
2 mn

La police a fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau pour disperser, à Istanbul, des centaines de manifestants hostiles à la tenue de l'assemblée annuelle du Fonds monétaire internationale (FMI) et de la Banque mondiale.

Publicité

AFP - La police anti-émeutes a chargé mardi à Istanbul environ 1.500 jeunes, et en a arrêté une centaine, lors d'une manifestation émaillée d'incidents contre le FMI et la Banque mondiale, qui tiennent leur réunion annuelle dans la capitale économique de la Turquie.

Les policiers ont tiré des grenades lacrymogènes et chargé les manifestants avec des engins blindés équipés de lance à eau, alors que la manifestation était arrivée sur la place Taksim, dans le centre d'Istanbul, a constaté un journaliste de l'AFP.

La place a été dégagée rapidement, et les manifestants, dont certains ont lancé des cocktails Molotov, étaient poursuivis par les policiers dans les rues proches.

Certains jeunes ont dressé des barricades avec des poubelles métalliques et des chariots de supermarchés, tirant sur la police avec des frondes.

En fin de matinée, environ 300 jeunes ont pillé au moins quatre agences bancaires et un supermarché, dans le centre ville, tandis que les passants et habitants du quartier avaient trouvé refuge dans deux hôpitaux proches. Ces établissements n'ont pas fait état de blessés.

Selon la télévision en continu CNN-Türk, une centaine de manifestants ont été arrêtés suite à ces incidents.

Les manifestants, pour la plupart des étudiants et lycéens, s'étaient rassemblés à l'appel d'organisations de gauche et de syndicats, sous des banderoles déclarant notamment: "FMI ami du patronat, ennemi des travailleurs", "Un autre monde est possible", et "Votre démocratie est une dictature, votre économie est un esclavage, allez-vous en, bandits".

La réunion annuelle du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale s'est ouverte officiellement mardi, dans un centre de congrès, à quelques centaines de mètres de la manifestation.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.