Accéder au contenu principal
OUGANDA

Interpellation du ministre somalien Youssuf Mohamed Siad

Texte par : Dépêche
2 min

Le secrétaire d'État somalien à la Défense et ancien chef de guerre, Youssuf Mohamed Siad, a été interpellé, mardi, à Kampala, la capitale ougandaise, par les services de renseignements du pays.

Publicité

AFP - Un membre du gouvernement somalien a été interpellé mardi par les services de renseignements ougandais alors qu'il était en visite à Kampala, a-t-on appris de source officielle ougandaise.

Le secrétaire d'Etat somalien à la Défense, Youssuf Mohamed Siad "Indho Ade", a été "appréhendé par les services de sécurité de l'Etat ougandais", a annoncé à l'AFP le chef des renseignements militaires, le général James Mugira.

"Nous avons rapidement réalisé qu'il était un ministre (du gouvernement somalien). Il s'agissait d'une mesure de sécurité de routine. Je ne peux pas en dire plus", a commenté le général Mugira.

"L'homme est sauf et n'est pas en danger. Il n'a pas été kidnappé", a-t-il ajouté, démentant des rumeurs d'enlèvement du ministre.

"Il est sain et sauf, aux mains du gouvernement ougandais", a confirmé à l'AFP un membre du gouvernement somalien en déplacement à Kampala, qui s'exprimait sous couvert d'anonymat.

Puissant chef de guerre de Mogadiscio et ex-responsable des Tribunaux islamiques (au pouvoir en 2006), Youssuf Mohamed Siad "Indho Ade" est l'un des hommes forts du gouvernement de transition somalien (TFG), menacé par les insurgés islamistes et soutenu par la communauté internationale.

L'Ouganda compte un contingent d'environ 2.500 soldats au sein de la force de paix de l'Union africaine en Somalie (Amisom), déployés à Mogadiscio en soutien au TFG.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.