Accéder au contenu principal

L'affaiblissement du dollar provoque une nouvelle flambée de l'or

Profitant de l'affaiblissement de la monnaie américaine et des craintes d'inflation, les cours de l'or a atteint des sommets sur les places financières mondiales. À New York, l'once se négociait à près de 1 045 dollars.

PUBLICITÉ

AFP - Les cours de l'or ont atteint mardi des niveaux records, au delà de leur précédent sommet de mars 2008, dopés par l'affaiblissement de la monnaie américaine et les craintes d'inflation.

L'once pour livraison en décembre, référence actuelle du marché, a touché 1.045,00 dollars sur le Comex, à New York. Leur précédent record s'établissait à 1.033,90 dollars.

A Londres, les cours pour vente immédiate ont atteint 1.043,78 dollars, dépassant leur précédent sommet atteint il y a un an et demi (1.032,70 dollars l'once).

L'or a profité d'un accès de faiblesse de la monnaie américaine, ce qui encourage techniquement l'avancée de l'or, le métal précieux étant rendu plus attractif pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le billet vert a reculé en réaction à des informations du quotidien britannique The Independent, selon lequel les pays arabes du Golfe envisagent, avec la Chine, la Russie, le Japon et la France, de remplacer le dollar dans les échanges pétroliers par un panier de monnaies comprenant le yen, le yuan chinois, l'euro, l'or et la future monnaie commune du Golfe.

En attendant que le dollar soit abandonné, "la monnaie de transition pourrait bien être l'or, selon des sources de banques chinoises", a indiqué le quotidien.

L'information a été démentie par plusieurs pays concernés, ce qui n'a pas empêché les cours de bondir.

"A court terme, les mouvements des monnaies vont continuer de dicter les prix de l'or", ont commenté les analystes de Barclays Capital, ajoutant que "les achats d'or des fonds spécialisés continuent de grimper".

Avec un dollar qui perd de sa valeur, les investisseurs sont poussés à placer leur argent dans les matières premières pour protéger la valeur de leurs avoirs en cas de poussée d'inflation.

"Les prix élevés de l'or en plein récession mondiale semblent signaler une montée des inquiétudes concernant l'inflation", ont noté les analystes de BNY ConvergEx Group.

"La théorie monétariste (...) dirait que l'inflation est inévitable avec les mesures monétaires de relance en place", ont-ils ajouté.

De nombreux économistes craignent que les injections massives de liquidités par les banques centrales, qui ont aussi abaissé drastiquement le loyer de l'argent face à la crise financière, ne se traduisent par une forte grimpée des prix quand l'activité repartira franchement.

Aux Etats-Unis, la Réserve fédérale a prévenu qu'elle laisserait longtemps au plancher son taux directeur.

Les analystes de BNY ConvergEx Group ont rappelé que l'or est une méthode "très populaire" pour placer son épargne et la transmettre dans les économies émergentes comme l'Inde ou la Chine.

"La Chine extrait désormais plus d'or que tout autre pays", ont-ils indiqué. "Il est difficile de savoir si c'est pour faire face aux besoins de la classe moyenne qui bourgeonne et ses envies de bijoux ou d'investissement en or, ou bien si c'est une initiative du gouvernement pour établir des réserves. Mais l'implication chinoise dans le rapport entre l'offre et la demande est haussière pour le métal jaune."
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.