PRIX

Nombre record de candidats pour le Nobel de la paix

Le comité norvégien doit attribuer le prix Nobel de la paix à l'un des 205 candidats en lice. Aucun favori ne se dégage aux yeux des experts, même si les noms du Zimbabwéen Mugabe et de la Colombienne Cordoba sont avancés.

Publicité

AFP - Le prix Nobel de la paix 2009 qui doit être attribué ce vendredi à Oslo a vu un afflux record de candidatures dont ne se sont pas dégagés de grands favoris mais de solides prétendants tels que le Zimbabwéen Morgan Tsvangirai.

Le comité Nobel norvégien avait à choisir cette année entre 205 candidats, un nombre sans précédent dans l'histoire plus que centenaire du prix, parmi lesquels aucun ne s'impose clairement aux yeux des experts.

Selon la chaîne de télévision publique NRK, généralement bien informée, le prix devrait aller cette année "à un individu, pas à une organisation", ce qui ramènerait à 172 le nombre de vainqueurs possibles.

Parmi les noms cités par la chaîne figurent le Premier ministre et ancien opposant zimbabwéen Morgan Tsvangirai, qui a enfoncé un coin dans l'hégémonie du président Robert Mugabe.

La sénatrice colombienne Piedad Cordoba, qui milite pour une solution négociée dans la conflit qui ravage son pays depuis près de 50 ans, et le dissident chinois emprisonné Hu Jia figureraient aussi parmi les possibles lauréats.

De même que l'Afghane Sima Samar, militante de la cause féminine dans un pays où les droits de la femme sont souvent bafoués, que l'ex-otage franco-colombienne Ingrid Betancourt, et que le prince jordanien Ghazi Ben Mohammed Ben Talal, chantre du dialogue interreligieux.

"Il y a beaucoup de bons candidats", a déclaré Geir Lundestad, le secrétaire du comité Nobel, la semaine dernière à l'AFP.

Au fil du temps, le champ du Nobel de la paix s'est élargi à la défense de l'environnement, aux efforts contre le changement climatique et à la lutte contre la pauvreté. Cette année, les experts norvégiens des questions internationales disent s'attendre à un prix plutôt "classique".

"On doit sortir du concept traditionnel de paix mais on ne peut pas non plus donner le prix de la paix à toutes les bonnes causes de la planète", a estimé Jan Egeland, le directeur de l'Institut norvégien des Affaires internationales (Nupi), ex-médiateur des Accords d'Oslo entre Israliéns et Palestiniens.

Le nom du lauréat pour 2009 sera annoncé à l'Institut Nobel vendredi à 11H00 (09H00 GMT).

L'an dernier, le prix était allé à l'ancien président et médiateur finlandais Martti Ahtisaari.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine