Accéder au contenu principal

À 36 ans, l'Autrichien Hermann Maier déchausse ses skis

L'Autrichien Hermann Maier a décidé de mettre fin à sa carrière. Deuxième skieur le plus titré de l'histoire après le Suédois Ingemar Stenmark, "Herminator" a raflé trois titres mondiaux, deux médailles d'or aux Jeux olympiques de Nagano en 1998 et q

Publicité

REUTERS - Surnommé "Herminator" à son apogée, Hermann Maier a annoncé mardi qu'il prenait sa retraite sportive à 36 ans et à une semaine du début de la saison de ski alpin.

"J'ai décidé de mettre aujourd'hui un terme à ma carrière", a déclaré le champion autrichien devant des dizaines de journalistes rassemblés à la hâte à Vienne.

"Mon objectif était de revenir en forme", a-t-il ajouté. "Pour ma vie à venir, ma santé est la priorité et c'est pourquoi j'ai décidé d'arrêter maintenant."

Hermann Maier déchausse ses skis avec un palmarès qui fait de lui un des plus grands skieurs de tous les temps.

Il a remporté deux médailles d'or du Super-G et du slalom géant au Jeux Olympiques de Nagano en 1998, trois titres de champion du monde en descente et super-G en 1999 et en slalom géant en 2005, quatre Globes de Cristal du classement général de la Coupe du monde (1998, 2000, 2001, 2004).

Arrivé tardivement au plus haut niveau du ski alpin à l'âge de 23 ans, en 1997, Hermann Maier a raflé 54 courses de Coupe du monde ce qui fait de lui le skieur le plus titré après le Suédois Ingemar Stenmark.

Sa carrière avait subi un terrible coup d'arrêt en août 2001 lorsqu'il fut victime d'un grave accident de moto. Il a survécu, échappé de justesse à l'amputation de la jambe droite et surmonté des mois de rééducation.

Deux ans plus tard, il était de retour sur les pistes et remportait le super-G de Kitzbühel et une médaille d'argent en super-G aux championnats du monde 2003 de Saint-Moritz.

"Vraiment fier"

Après avoir remporté sa quatrième Coupe du monde en 2004, et un cinquième titre mondial en slalom géant à Bormio en 2005, il a gagné sa dernière course en novembre 2008 dans le super-G de Lake Louise.

"J'ai fait beaucoup plus que je n'aurais pensé durant ma grande carrière. Je suis vraiment fier de de ce que j'ai été capable de réussir, surtout dans les années qui ont suivi mon retour", a-t-il déclaré mardi.

"J'ai toujours voulu être un skieur de compétition, j'ai toujours été passionné par ce sport mais je n'avais jamais imaginé pouvoir être aussi fort pendant toutes ces années merveilleuses."

Le champion autrichien avait subi deux nouveaux coups du sort lorsqu'il a été opéré du genou au printemps dernier puis s'est blessé à une jambe dans un accident de vélo cet été.

Il avait cependant rechaussé les skis la semaine dernière sur le glacier de Sölden.

"J'ai apprécie cette séance et j'ai été heureux de sentir que mon corps revenait en forme", a-t-il dit mardi.

"J'ai ensuite pensé que c'était le bon moment pour prendre ma retraite. Cela a été une décision difficile mais spontanée", a-t-il ajouté.

"Le ski est un sport très exigeant. Il faut être totalement en forme (...) "Courir n'a d'intérêt pour moi que si je peux continuer à gagner des courses. La saison dernière, j'ai eu quelques bons résultats mais j'ai aussi senti que mon corps commençait à souffrir."

"Vendredi dernier (...) j'ai senti que le moment était venu de me retirer alors que j'étais revenu en forme. Je ferme un chapitre important de ma vie mais je suis sûr de vivre beaucoup d'autres grands moments."

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.