Accéder au contenu principal
FORMULE 1

L'ex-directeur de Renault Flavio Briatore va attaquer la FIA en justice

Texte par : Dépêche
2 min

Selon "Le Journal du dimanche", l'ancien directeur de l'écurie Renault Flavio Briatore va saisir, lundi, le tribunal de grande instance de Paris pour tenter de faire annuler son exclusion à vie de la Formule 1 par les instances du sport automobile.

Publicité

AFP - L'ancien directeur de l'écurie Renault Flavio Briatore va attaquer la Fédération internationale de l'automobile (FIA) en justice afin d'obtenir l'annulation de son exclusion à vie pour avoir triché au GP de Singapour en 2008, annonce le Journal du dimanche.

Selon le journal, Briatore devrait saisir le Tribunal de grande instance de Paris lundi, où siège la FIA, pour obtenir l'annulation des sanctions infligées le 21 septembre dernier, et devrait réclamer entre 500.000 et un million d'euros de dommages et intérêts.

D'après les avocats de Briatore, la sanction, qui ne prévoit pas de limite dans le temps, est contraire au droit européen et à la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'homme, explique le journal. D'autre part, la convocation adressée à Briatore ne mentionnait ni les motif, ni les charges retenues contre lui. Enfin, l'ancien patron de Renault n'aurait pas bénéficié d'un juge impartial en la personne de Max Mosley, président de la FIA, contre qui Briatore avait mené une fronde en 2009 pour obtenir son départ.

Flavio Briatore a été suspendu à vie par le Conseil de la FIA alors que l'ex-ingénieur en chef Pat Symonds l'a été pour cinq ans après l'affaire du "Crashgate".

En 2008, le Brésilien Nelson Piquet Jr. avait provoqué un accident volontaire au Grand Prix de Singapour, selon lui à la demande de dirigeants de l'écurie Renault afin de favoriser le succès de son coéquipier Fernando Alonso.

Renault a été condamnée à une exclusion définitive de la F1 en cas de récidive dans les deux ans à venir.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.