Accéder au contenu principal
Dans la presse

REVUE DE PRESSE INTERNATIONALE. Karadzic et l'hypocrisie de l'Occident

Radovan Karadzic est un monstre et l'Occident le savait. Certains journaux britanniques dénoncent l'hypocrisie passée de l'occident face à l'homme qu'elle juge aujourd'hui.

PUBLICITÉ

The Independent "Caught by wiretap, Karadzic boasting about genocide plans"

 
Karadzic est à la une du quotidien britannique The Independent avec une citation qui fait froid dans le dos
 « Sarajevo va se transformer en un chaudron noir où les musulmans vont mourir. Ils vont disparaitre…Ce peuple va disparaitre de la surface de la Terre »

Times Online "The west's hypocrisy over Radovan Karadzic"

 

Dans les colonnes du Times on peut lire un éditorial acerbe sur l’hypocrisie de l’occident qui juge aujourd’hui Radovan Karadzic.

L’article souligne que Karadzic était encore traité comme un homme d’état alors que l’horreur de l’épuration était déjà connue de tous.
Le journaliste du Times raconte d’ailleurs le spectacle nauséabond, dans les années 90, des pourparlers de Genève ou Karadzic et Milosevic était traité comme de respectables partenaires. L’Europe croyant peut être naïvement que la paix était au coin de la rue.
 
 
Le Quotidien" La réponse à l'utimatum de Strauss-Khan"
 
L’affaire Ségura continue de faire des vagues.
On en parlait Hier. Alors Alex Segura c’est ce fonctionnaire du FMI resté en poste 3 ans au Sénégal et qui au moment de quitter le Sénégal a reçu une somme importantes des services du président Abdoulaye Wade. Un cadeau de départ qui ressemble à s’y méprendre à de la corruption.
Le président du FMI Dominique Strauss-Khan a demandé des explications à Wade qui a reconnu les faits mais nie toute tentative de corruption. Mais le plus étonnant c’est que le président sénégalais ne regrette pas ce petit cadeau mais simplement que son montant était une erreur.
133 000 euros c’est 90 millions de Francs CFA. C’est beaucoup dans un pays qui est classé par le FMI parmi les pays pauvres très endettés
  

The Guardian  "Tunbridge Wells couple on dream voyage seized by pirates"

 
Paul et Rachel Chandler seraient entre les mains de pirates somaliens. Les 2 britanniques faisaient route vers la Tanzanie.
Des pirates harcèlent depuis des années les navires qui empruntent les voies de navigation au large des côtes somaliennes. Plusieurs marines étrangères ont déployé des bâtiments de guerre dans la région pour s'y opposer, mais les gangs se lancent désormais aux trousses de bateaux qui naviguent loin des côtes dans l'océan Indien.
  

China Daily "China in talks with pirates"

 
Autre affaire de Piraterie à la une de China Daily qui implique encore des pirates Somaliens qui ont fait de la piraterie un business des plus florissants
Le journal chinois revient sur l’enlèvement de 25 marins chinois au large de la Somalie il y a 10 jours. Des négociations secrètes sont en cours pour leur libération.
L’Article souligne que selon une méthode bien rodée les pirates vont demander 10 millions pour en obtenir 1 ou 2
Un peu plus loin le China Daily décrit le mode opératoire des pirates toujours plus téméraires. Des pirates qui ont fait d’une pratique ancestrale un modèle économique moderne aux rouages bien huilées. Les pirates somaliens ont engrangés quelque 80 millions de dollars l’année dernière sous forme de rançons
  

Daily Mirror "Swine flu spitting risk football"


Un footballeur sur un terrain ça crache énormément. Mais ça pourrait bien changer. Les joueurs de Premiere league britannique se sont vus demandés d’abandonner cette pratique qui consiste à cracher partout sur un terrain toutes les 30 secondes, sous peine de participer grandement à répandre le virus de la grippe A. C’est une recommandation de l’Agence de protection de la santé qui sera bien difficile à mettre en œuvre. Demander à un footballeur d’arrêter de cracher c’est comme demander à un joueur de tennis de ne plus chasser la terre battue sous ses baskets.

Le Parisien « Le plus beau but de l’année »


On termine avec un but, peut être le plus beau de l’année ce n’est pas un attaquant qui l’a marqué ce n’est même pas un joueur.C’est une vidéo qu’on peut retrouver sur le site du quotidien français le Parisien. Et c’est l’entraineur qui marque. Dragan Stojkovic ancien joueur de la sélection yougoslave et entraineur du club japonais a réalisé un geste de toute beauté. Pendant un arrêt de jeu un ballon dégagé arrive sur lui il le reprend instinctivement et met un but de 50 m. Un mail de félicitations de Michel Platini ne l’a pas empêché d’être exclu par l’arbitre

 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.