Accéder au contenu principal

La mer Jaune théâtre d'une bataille navale entre Séoul et Pyongyang

Un affrontement a opposé, mardi, en mer Jaune, la Corée du Nord et sa voisine du Sud. Selon l'agence sud-coréenne Yonhap, la marine sudiste a ouvert le feu sur un bateau nord-coréen qui avait franchi une frontière maritime sensible.

Publicité

Regain de tensions dans la péninsule coréenne. Selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, un affrontement naval a opposé les deux Corées, ce mardi matin, au niveau de la frontière maritime en mer Jaune.

Côté sud-coréen, l’armée annonce qu’un navire du Nord a été pris pour cible après avoir pénétré dans les eaux territoriales contrôlées par Séoul. Selon les autorités sud-coréennes, l’embarcation a passé outre les avertissements, obligeant la marine à ouvrir le feu. Fortement endommagé, le bateau du Nord aurait alors rebroussé chemin, sans déplorer de victime.

A Pyongyang, on confirme qu’une ‘’grave provocation armée’’ a bien eu lieu à la frontière et exige des excuses de son voisin du Sud.

‘’Une zone de tension permanente’’

‘’Cette frontière, établie à la fin de la guerre de Corée par les Nations unies, est toujours très contestée par la Corée du Nord’’, explique la correspondante de FRANCE 24 au Japon, Nathalie Tourret, qui rappelle que ‘’la tension est permanente dans la région’’.

Depuis 1999, les escarmouches entre les deux pays, toujours officiellement en guerre, ont fait plusieurs dizaines de morts dans la région, dont six marins sud-coréens, tués lors d’un affrontement en juin 2002.

Ce nouvel incident survient huit jours avant la visite du président américain, Barack Obama, en Corée du Sud et alors que l'envoyé spécial de la France pour la Corée du Nord, Jack Lang, vient d’entamer une "mission d'information" de cinq jours à Pyongyang.

Le pays de Kim Jong-il est dans le collimateur de la communauté internationale depuis qu’il a procédé à son deuxième essai nucléaire, le 25 mai. Un tir aussitôt condamné par le Conseil de sécurité de l’ONU. A la mi-avril, la Corée du Nord s’était retirée des négociations à six (Etats-Unis, les deux Corées, Chine, Japon et Russie) portant sur son programme nucléaire. Selon plusieurs journaux sud-coréens, Pyongyang chercherait en fait à lancer des négociations bilatérales avec les Etats-Unis.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.