Accéder au contenu principal
Focus

La crise agricole, priorité numéro un de l'Europe

Représentant près de la moitié du budget de l'Union européenne, le secteur de l'agriculture est frappé par la crise. On prévoit 10 à 20 % de baisse du revenu agricole en 2009. Reportage en Espagne.

PUBLICITÉ

En duplex de Madrid, la correspondante FRANCE 24, Adeline Percept, fait le point sur les manifestations des agriculteurs qui se tiennent vendredi et samedi en Espagne.  Et, par téléphone de Bruxelles, Arnaud Petit, co-directeur de Copa-Cogeca - lobby européen de défense de l'agriculture -, explique pourquoi cette situation problématique est la même dans toute l'Europe.

 

 

"Une crise historique, d'une gravité sans précédent", tels sont les mots employés par les trois grandes organisations agricoles espagnoles qui appellent à deux journées d'action vendredi 20 et samedi 21 novembre dans toute l'Espagne.

Pour la première fois de l'histoire en effet, la COAG, l'UPA et l'ASAJA mettent en place conjointement une journée de grève et une grande manifestation à Madrid. Le but : que le gouvernement espagnol "prenne le taureau par les cornes", selon leur expression.

Les agriculteurs et éleveurs réclament un plan de sauvetage de leur secteur, avec une mesure phare : l'indexation du prix de vente de leurs produits sur les coûts de production.

Ces cinq dernières années, leurs recettes ont baissé de 26 %, quand les coûts de production ont augmenté de 34,3 %... Près de 124 000 emplois agricoles ont été détruits sur la même période.

Nos journalistes ont rencontré Paco, un agriculteur de 61 ans, qui vend aujourd'hui toute sa production à perte... Comme beaucoup d'autres.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.