Accéder au contenu principal

Les 47 otages retenus depuis trois jours dans le sud du pays ont été libérés

Le groupe armé qui retenait 47 personnes en otage depuis jeudi dans la jungle du sud des Philippines les a toutes libérées. Le gouvernement a consenti à examiner, en échange, certaines de ses exigences.

PUBLICITÉ

AFP - Des hommes armés qui retenaient 47 personnes en otages depuis trois jours dans la jungle du sud des Philippines, menaçant de les tuer, les ont tous relâchés dimanche, a annoncé un responsable gouvernemental.

"Déclarons officiellement que tous les otages ont été libérés. Enfin", a indiqué le vice-gouverneur provincial Santiago Cane, dans un texto envoyé aux journalistes après avoir récupéré les otages dans les montagnes où les retenaient leurs ravisseurs.

Les otages, âgés de 17 à 62 ans, devaient être transportés à l'hôpital pour être examinés.

Le gouvernement avait annoncé un peu plus tôt que les ravisseurs avaient accepté de se rendre aux autorités, celles-ci ayant de leur côté consenti à examiner certaines de leurs exigences.

75 personnes avaient été prises en otages jeudi par une quinzaine d'hommes armés issus d'un clan local qui ont attaqué une école dans la province d'Agusan del Sur, sur l'île méridionale de Mindanao. 18 des otages avaient été libérés le jour même puis dix autres le lendemain.

Le sud des Philippines, où les forces gouvernementales luttent contre des rébellions islamiste et communiste et où sévissent des milices armées, est en proie à une vague de violences et d'enlèvements.

Le 23 novembre, 57 civils, dont 26 femmes, avaient été abattus par des hommes armés à la solde du gouverneur de la province de Maguindanao, sur l'île de Mindanao, apparemment dans le cadre de rivalités politiques.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.