Accéder au contenu principal
Reporters

Collinée, le petit Mali de Bretagne

Dans les années 1950, le boucher de Collinée, un petit village breton, décide d'ouvrir un abattoir. Manquant de main d'œuvre, il recrute des Maliens rencontrés près de Paris. Aujourd'hui, l'entreprise est devenue un géant de l’agroalimentaire et un habitant sur 10 est malien.

Publicité

Retrouvez également le webdocumentaire de la rédaction de france24.com consacré à la communauté malienne de Collinée, en cliquant ici.

 


A la rencontre de la communauté malienne de Collinée

 

A première vue, Collinée, situé à une demi-heure de Saint-Brieuc, est simplement un joli petit village breton avec ses maisons de pierres. Mais Collinée, ce sont aussi ses habitants. Nous sommes à peine sorties de la voiture, la portière entrouverte, que déjà pleuvent sourires  et bonjours sympathiques ! Ici les Bretons sont de toutes les couleurs !

Son hôtel :

Et ça continue dans le petit hôtel où l’on a réservé quelques nuits. Le couple de  propriétaires  s’intéresse tout de suite à nous,  pose des questions et met à l’aise. Au bar, les clients, blancs et noirs mélangés, les yeux rivés sur l’écran plat géant branché sur les chaines d’info en continu. Ça discute, ça commente… et ça rigole ! Si le village semble isolé, il est très connecté. Ici tout le monde s’intéresse à tout. Plus on est isolé, plus on est en quête d’information, de culture et d’envie de connaitre l’autre. A Collinée, visiblement ça fait longtemps qu’on a compris ça. 

Son bar-tabac :

Un saut au bar-tabac et rebelote ! Des fumeurs devant l’entrée, jusqu’aux clients confortablement installés à l’intérieur, encore une pluie… de bonjours, de bises échangées et de sourires. Et encore un écran géant branché sur les infos.

Au centre une gamine métisse au sourire d’ange court entre les tables. Derrière le bar, ils sont deux. Occupée à  faire un punch, Olga, sexy congolaise aux multiples petites tresses dansantes. Et puis Serge son blanc de mari au look urbain qui virevolte de verre en verre.  Les habitués : surtout des bretons pur beurre et des maliens d’adoption… mais aussi des turcs, des anglais et des portugais et même des ch’tis ! Ils ont tous un point commun : ils travaillent à l’abattoir du village.

Son abattoir :

L’entreprise emploie plus de 2500 personnes aujourd’hui. Les Maliens, premiers arrivés dans les années 70 représentent la majorité étrangère du hameau de 932 habitants. Un collinéen sur dix est malien.

Son mélange :

Une particularité qui pousse les habitants à organiser des événements originaux. De l’Afro Festnoz avec sa confection de poupées maliennes et de coiffes bretonnes au gargantuesque repas malien pour tout le village, en passant par les cours gratuits d’alphabétisation ou la projection d’un documentaire sur le Mali, dans la salle des fêtes archi comble.


A la rencontre de la communauté malienne de Collinée

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.