Focus

Lula invente "la lumière pour tous"

Le programme "la lumière pour tous" fait partie des programmes sociaux que le président brésilien Lula a multiplié. Des initiatives qui ont permis au pays de traverser la crise. Mais à quelques mois de la prochaine élection présidentielle, doit-on y voir une stratégie électorale ?

Publicité

 

Lors de la première année de son premier mandat, le président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, fait une promesse aux Brésiliens : en finir avec "l´exclusion électrique". Il prend alors l´engagement d´apporter la lumière à deux millions de familles - soit plus de dix millions de personnes - vivant en milieu rural. Et il se fixe une date limite pour réaliser son projet : 2008.
 
En 2007, le gouvernement est bien obligé de constater que l´objectif annoncé ne pourra pas être atteint. Le délai du programme social - intitulé "Luz para Todos", la lumière pour tous - est donc allongé jusqu´à fin 2010. A cette occasion, un million de nouvelles familles sont ajoutées au programme : selon les autorités, des besoins supplémentaires sont apparus.
 
L´objectif d´origine est aujourd´hui atteint : le seuil des deux millions de familles bénéficiant du programme a été dépassé il y a six mois. Mais la presse brésilienne prophétise déjà l´échec de Lula : à la fin de son second mandat, il n´aura pas réussi à "universaliser" l´accès à l´électricité au Brésil. Selon les estimations officielles, quelque 600 000 familles supplémentaires doivent recevoir la lumière en 2010. Un chiffre peu réaliste : il n´a jamais été atteint en six ans, et les foyers qui restent à traiter sont les plus difficiles d´accès. Nombre d´entre eux se situent notamment en Amazonie.
 
Malgré tout, le Brésil aura fait un grand pas en avant en huit ans de gouvernement Lula. Dans des communautés rurales qui continuent de s´éclairer à la bougie le soir et qui ne peuvent pas conserver leurs aliments dans un réfrigérateur, l´arrivée de l´électricité constitue une petite révolution. Pour le gouvernement, elle doit aussi permettre aux communautés concernés - pauvres dans la majorité des cas - d´améliorer leurs revenus.
 
Lors de la campagne pour la prochaine élection présidentielle, qui se tiendra en octobre 2010, les résultats des programmes sociaux actuels occuperont sans aucun doute une grande place dans le discours de la future candidate Dilma Roussef, le bras droit de Lula au sein du gouvernement, en qui le président voit sa dauphine. Depuis quelques mois, elle est systématiquement mise en avant à chaque nouveau coup de pouce donné aux programmes sociaux.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine