Accéder au contenu principal
Focus

Le pouvoir aux juges

Au lendemain de l’assassinat de Benazir Butho, son époux Asif Ali Zardari prend la présidence du Pakistan. Chose qui a été rendue possible par l’ordonnance de réconciliation nationale d’octobre 2007 qui le déchargerait des accusations de corruption. Mais le 17 décembre, les juges ont voulu remettre en cause cette amnistie.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.