Accéder au contenu principal

Le principal suspect du massacre de Maguindanao plaide non coupable

Principal suspect du meurtre de 57 civils dans le sud des Philippines fin novembre, Andal Ampatuan Jr, le fils d'un gouverneur de l'île où le massacre s'est déroulé, a plaidé non coupable lors de sa comparution devant un tribunal spécial.

Publicité

AFP - Le principal suspect dans le massacre de 57 civils, le 23 novembre dans le sud des Philippines, fils d'un gouverneur de l'île de Mindanao (sud), a plaidé non coupable mardi devant un tribunal spécial.

Officiellement inculpé de 25 meurtres et d'avoir dirigé le massacre, Andal Ampatuan Jr a comparu mardi devant un tribunal spécial de police à Manille, après avoir été escorté par une trentaine de policiers lourdement armés.

Le principal suspect a plaidé "non coupable", par l'intermédiaire de son avocat Sigfrid Fortun, qui a déposé une demande de remise en liberté sous caution.

Le juge a ajourné l'audience à la semaine prochaine alors que le procureur a demandé l'audition d'une douzaine de témoins, afin de contrer la demande de remise en liberté du suspect.

Andal Ampatuan Jr, maire d'une localité et fils du gouverneur provincial de Maguindanao, lui-même arrêté, s'était rendu aux autorités quelques jours après la tuerie mais avait nié en être responsable.

Cinquante sept personnes, dont une trentaine de journalistes, avaient été abattues le 23 novembre dans un village de Maguindanao par des hommes armés sur fond de rivalités politiques.

Le massacre visait, selon des proches des victimes et la police, à empêcher un rival de se présenter à une élection au poste de gouverneur prévue l'an prochain, poste que le gouverneur actuel voulait réserver à son fils âgé d'une quarantaine d'années.

Les règlements de comptes et les violences entre clans rivaux, dotés de milices privées, ne sont pas rares dans le sud des Philippines, également théâtre d'un conflit entre l'armée et les rebelles séparatistes musulmans.
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.