Accéder au contenu principal
INTEMPÉRIES

La neige recouvre l'ouest de la France, le sud du Royaume-Uni et la ville de Londres

Texte par : Dépêche
|
Vidéo par : Julien FANCIULLI
4 min

De très importantes chutes de neige perturbent la circulation routière dans l'ouest de la France et dans le sud du Royaume-Uni. Retards et annulations s'accumulent dans les aéroports et les gares britanniques.

Publicité

AFP - L'Ouest de la France, avec 10 départements placés en alerte orange, s'est réveillé mercredi matin sous un tapis de neige, après d'abondantes averses survenues dans la nuit, entraînant de fortes perturbations sur une partie du réseau routier secondaire.

C'est la Normandie qui a enregistré les plus fortes précipitations, se recouvrant d'un épais manteau blanc neigeux qui a atteint jusqu'à 15 cm dans l'ouest de la Manche, selon les constatations des gendarmes.

it
FR WB DPX PAVIOT NEIGE 8H.wmv

Au nord de la Bretagne, il est tombé entre 2 et 6 cm de neige en moyenne selon Météo France. Sur le littoral, les plages de Saint-Malo, telles que visibles des étages de l'Hôtel de France- Châteaubriand, apparaissaient immaculées.

L'abondance des averses de la nuit, qui avait conduit Météo France à placer mardi 4 régions en alerte orange neige et verglas, perturbait fortement la circulation sur une partie des routes de l'Ouest.

Selon le CRIR, la situation des routes dans l'Ouest "devrait rester critique tout au long de la journée, puisque les températures devraient rester négatives et de nouvelles averses de neige sont attendues".

Météo France prévoit en effet "une reprise de l'activité neigeuse dans l'après-midi", les quantités de neige attendues étant d'environ 1 à 5 cm sur la Bretagne et les Pays de la Loire, de 5 à 10 cm sur la Normandie, et de 2 à 5 cm dans les autres départements.

Météo France, qui avait placé en vigilance orange 18 départements de l'Ouest mardi après-midi, maintenait l'alerte dans 10 départements mercredi à 11 heures: ceux de Basse-Normandie et de Haute-Normandie, ainsi que les Côtes-d'Armor, le Finistère, l'Ille-et-Vilaine, la Mayenne et la Sarthe.

En Bretagne, l'alerte rouge lancée lundi soir par le gestionnaire du réseau électrique RTE était reconduite mercredi pour inciter les ménages à modérer leur consommation d'énergie, notamment lors du pic 17H00-20H00. La situation mercredi matin était jugée "normale" par RTE.

La Sécurité civile a envoyé dans l'Ouest de la France des groupes électrogènes et une trentaine d'hommes qui participeront notamment aux opérations de déneigement, a-t-elle annoncé mercredi.

Suivez l'évolution des perturbations dans les aéroports

Par ailleurs, au Royaume-Uni, de nouvelles fortes chutes de neige s'étendant dans le sud du pays ont accentué les perturbations mercredi, causant de nombreux retards et annulations dans les transports aérien, ferroviaire et routier, et provoquant la fermeture de centaines d'écoles.

Après avoir frappé l'Ecosse et le nord de l'Angleterre, la neige a gagné les comtés du sud du pays ainsi que la capitale, recouvrant notamment la ville de Reading (ouest de Londres) sous un manteau blanc de 30 centimètres d'épaisseur.

Les services météorologiques ont qualifié ces chutes "d'exceptionnellement importantes" et annonçaient de nouvelles fortes averses de neige tout au long de la journée dans le sud-ouest et le centre de l'Angleterre.

Les aéroports londoniens de Gatwick et Luton ainsi que ceux de Birmingham, Southampton, Bristol, Exeter, Cardiff et Sheffield ont été contraints de fermer leurs pistes dans la nuit. Southampton et Luton ont rouvert au petit matin.

Ceux de Manchester et Liverpool, fermés une partie de la journée de mardi, s'efforçaient de retrouver une activité normale, mais subissaient des retards, tout comme les aéroports d'Heathrow, de Glasgow et Leeds Bradford.

LES OBSERVATEURS DE FRANCE 24

Alors que le pays s'éveillait, la compagnie à bas coût EasyJet annonçait l'annulation de plus de 70 vols intérieurs et européens, et British Airways prévenait que des retards étaient à prévoir sur son service.

La situation continuait d'être difficile sur les routes et des centaines d'automobilistes sont restés bloqués dans leurs véhicules à travers le pays.

Les transports ferroviaires n'étaient pas épargnés, avec de nombreuses compagnies annonçant la mise en place d'un service réduit pour la journée et des retards, notamment chez Virgin Trains, après plusieurs pannes de locomotives sur une voie.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.