Accéder au contenu principal

Chavez nationalise Exito, une chaîne appartenant au groupe français Casino

"A cause des multiples violations des lois vénézuéliennes, Exito appartiendra désormais à la république", annonce le président vénézuélien. Il accuse le groupe Casino d'avoir spéculé sur les prix après la dévaluation du bolivar.

Publicité

REUTERS - Le président vénézuélien Hugo Chavez a annoncé dimanche la nationalisation d'Exito, une chaîne de supermarchés appartenant au groupe français Casino qu'il accuse d'avoir spéculé sur les prix après la dévaluation du bolivar.

"A cause des multiples violations des lois vénézuéliennes, la chaîne Exito appartiendra désormais à la république, c'est une décision irrévocable", a déclaré Chavez lors de son allocution télévisée hebdomadaire.

Il a précisé que les supermarchés Exito, présents à Caracas et dans plusieurs autres villes, avaient augmenté leurs prix sans justification. Les magasins appartiennent au groupe colombien Alamcenes Exito, lui-même détenu par Casino.

Chavez a dévalué le bolivar le 8 janvier dans l'espoir d'aider les entreprises vénézuéliennes à devenir plus compétitives et de revitaliser l'économie du pays, qui a glissé dans la récession l'an dernier avec la chute des cours du pétrole.

Il avait prévenu la semaine dernière qu'il n'accepterait aucune augmentation des prix et que les entreprises prises sur le fait seraient expropriées.

Au pouvoir depuis 11 ans, Chavez, qui dit s'inspirer de l'ancien dirigeant cubain Fidel Castro, a nationalisé des larges pans de l'économie vénézuélienne, notamment dans les secteurs pétrolier, énergétique et des télécommunications.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.