Accéder au contenu principal

La Banque mondiale gèle la dette d'Haïti

La Banque mondiale a décidé de suspendre pendant cinq ans le remboursement de la dette d'Haïti, qui s'élève à 38 millions de dollars. Le Fonds monétaire international (FMI), de son côté, réfléchit à un nouveau prêt de 100 millions de dollars.

PUBLICITÉ

REUTERS - La Banque mondiale a annoncé jeudi qu’elle dispensait Haïti du remboursement de sa dette pour les cinq prochaines années et le Fonds monétaire international a fait savoir que le prêt qu’il propose serait sans intérêt jusqu’à fin 2011 pour aider le pays à se reconstruire après le tremblement de terre.

« Nous nous employons à trouver un moyen d’annuler le restant de la dette », dit un communiqué de la Banque mondiale. La dette d’Haïti envers la Banque mondiale s’élève actuellement à environ 38 millions de dollars.

De son côté, Caroline Atkinson, porte-parole du FMI, a déclaré lors d’un point de presse que le prêt de 100 millions de dollars à Haïti proposé par le FMI serait soumis le 27 janvier à son Conseil des gouverneurs.

Le prêt sans intérêt à Haïti fait partie d’une initiative annoncée l’an dernier par le FMI en pleine crise financière, consistant à geler les paiements d’intérêt sur les prêts à tous les pays les plus pauvres jusqu’à fin 2011. Après cela, les versements d’intérêts reprendront au taux bonifié de 0,5%, ou moins.

Atkinson a déclaré qu’en raison des destructions dues au tremblement de terre, les donateurs souhaiteraient peut-être envisager une nouvelle annulation de dette pour Haïti.

Le FMI et la Banque mondiale ont annulé l’an dernier 1,2 milliard de dollars de dette d’Haïti, récompensant ses efforts de stabilisation de son économie.

Robert Zoellick, président de la Banque mondiale, a déclaré mardi à Reuters que pour reconstruire Haïti, l’aide devait se faire sous forme de subventions et non de prêts.

Il a ajouté que les donateurs devaient s’engager à long terme pour Haïti pour que le pays ait une chance de se reconstruire dans de bonnes conditions après le séisme dévastateur qui a fait des dizaines de milliers de morts.

La Banque mondiale a annoncé la semaine dernière qu’elle verserait une subvention de 100 millions de dollars à Haïti pour la reconstruction et qu’elle dépêcherait une équipe pour évaluer les dégâts.

Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI a prôné mercredi un plan Marshall pour Haïti.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.