Accéder au contenu principal

Jo-Wilfried Tsonga se qualifie pour les quarts de finale

Pour la troisième année consécutive, le Manceau a décroché son billet pour les quarts de finale du tournoi de Melbourne, en battant l'Espagnol Nicolas Almagro. Cinq sets lui ont toutefois été nécessaires pour se défaire de son adversaire.

Publicité

REUTERS - Roger Federer a frappé les esprits lundi à Melbourne en livrant une remarquable partition (6-2 6-3 6-4) pour étouffer l'Australien Lleyton Hewitt (n°22), impuissant devant ses supporters.

Le numéro un mondial a ainsi décroché sa qualification pour son septième quart de finale consécutif à l'Open d'Australie.

"Ce soir, ce n'était pas loin d'être parfait, un peu comme lors de la finale de l'US Open 2004. Mais là-bas, c'était presque un gag", a dit le Suisse. "J'avais du respect pour Lleyton car j'avais eu des matches serrés contre lui. Maintenant, il ne faut pas s'exciter car il me reste des adversaires difficiles".

A commencer par Nikolay Davydenko, qui reste sur deux succès face au numéro un mondial, au Masters de Londres puis à Doha. Le Russe a dû disputer cinq sets (6-2 7-5 4-6 6-7 6-3) face à l'Espagnol Fernando Verdasco, demi-finaliste l'an dernier.

"Au tie-break du quatrième set, j'étais à 5-4 en ma faveur, avec deux services à suivre et je ne sais pas ce qui s'est passé", a observé Nikolay Davydenko, qui a enregistré sa 13e victoire consécutive sur le circuit.

Le deuxième quart de finale du haut de tableau proposera la revanche de la finale 2008 entre Novak Djokovic, tête de série n°3, et Jo-Wilfried Tsonga, n°10.

Alors que le Serbe a déroulé face au Polonais Lukasz Kubot, 86e mondial, le Français a vécu une expérience inoubliable en remportant le premier match en cinq sets de sa carrière. Il a battu au finish (6-3 6-4 4-6 6-7 9-7 en 3h33) l'Espagnol Nicolas Almagro (n°26).

SERENA ET VENUS N'IRONT PAS À LIÉVIN

Dans le tableau féminin, une demi-finale 100% Williams prend tournure. En huitièmes de finale, Serena, numéro un mondiale, a éteint la Rod Laver Arena en dominant nettement (6-2 6-4) l'Australienne Samantha Stosur, n°13.

"C'est important quand vous affrontez une locale de faire en sorte que la foule ne s'implique pas trop. Sam m'avait battue lors de notre dernière confrontation et je savais qu'il fallait m'en méfier", a dit Serena Williams.

L'Américaine ne jouera pas en France la Fed Cup le mois prochain. "Malheureusement, je ne défendrai pas les couleurs des Etats-Unis au premier tour de Fed Cup en France, les 7 et 8 février à Liévin. Depuis que j'ai pris des parts aux Miami Dolphins, je me dois d'être présente à la finale du Super Bowl, le dimanche soir."

En quart de finale, l'Américaine affrontera la Biélorusse Victoria Azarenka (n°7), qui a renversé la situation (4-6 6-4 6-0) face à la Russe Vera Zvonareva (n°9), aux nerfs décidément fragiles puisqu'elle a mené 6-4 4-2.

De son côté, Venus Williams (n°6) a mis un set à se mettre en jambes face à Francesca Schiavone (n°17). Ensuite, l'Italienne n'a plus existé (3-6 6-2 6-1).

Prochaine adversaire pour l'Américaine: la Chinoise Li Na, qui a créé la surprise en sortant la Danoise Caroline Wozniacki (n°4) en deux manches 6-4 6-3.

"J'ai peut-être 29 ans mais je trouve que je frappe très bien la balle. J'ai mes chances dans ce tournoi", a estimé Venus Williams, qui a comme sa soeur annoncé qu'elle ne disputerait pas le premier tour de la Fed Cup contre la France.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.