Accéder au contenu principal
Focus

L'altermondialisme, 10 ans après

Pour son anniversaire, le Forum social mondial (FSM) s’est offert un séminaire à Porto Alegre, la ville brésilienne qui l’a vu naître. Pendant cinq jours, les grands acteurs du FSM ont été invités à dresser le bilan de cette décennie de rencontres.

Publicité

Le Forum social mondial (FSM) fête ses dix ans. Il était né en 2001, à Porto Alegre au Brésil, après les grandes manifestations antimondialisation de Seattle en 1999 – des manifestations généralement considérées comme l’acte de naissance de l’altermondialisme. Pour cet anniversaire, il a retrouvé la grande ville du Sud brésilien, où il n’était plus venu depuis cinq ans. 

Porto Alegre n’est que le premier rendez-vous d’une trentaine de rencontres régionales qui doivent se dérouler tout au long de l’année 2010, aux quatre coins de la planète. Car le Forum social mondial, dans sa version centralisée, n’a lieu maintenant que tous les deux ans. L’année dernière, il s’était réuni à Belém, dans le nord du Brésil ; en 2011, il se déroulera à Dakar, au Sénégal. 

La rencontre de Porto Alegre – qui avait lieu toute cette semaine, en même temps que le Forum économique mondial de Davos - s’est distinguée par l’organisation d’un séminaire international. Des dizaines des principaux acteurs du mouvement altermondialiste dans le monde ont été invités à dresser le bilan des dix ans. 

En une décennie, le monde a changé, et le FSM a évolué. Il reste un espace de discussion, de réflexion, de rencontres et d’échanges entre les acteurs de la société civile, les ONG et les mouvements sociaux. Mais la dénonciation des politiques néolibérales et de la mondialisation n’est plus aussi centrale. D’autres thèmes fédérateurs ont fait leur apparition, le plus récent étant celui de la lutte contre le réchauffement climatique. 

Le Forum ne s’affaiblit pas : de 2001 à 2009, le nombre de participants est passé de 20 000 à 150 000 personnes ; la mobilisation au sommet de Copenhague en décembre dernier a marqué les esprits des militants qui étaient sur place. Malgré tout, alors qu’au moment fort de la crise, des dirigeants politiques ont appelé à une régulation du capitalisme, les altermondialistes ont eu de leur côté du mal à se faire entendre. 

L’objectif du séminaire de Porto Alegre – et plus largement des autres rencontres régionales de 2010 – est de préparer un nouvel agenda pour le FSM de Dakar. Certains pensent que le thème très porteur de la préservation de la planète pourrait permettre d’unifier les différentes luttes portées par le mouvement altermondialiste, afin de redonner plus de visibilité au Forum.

Emission préparée par Patrick Lovett, Kate Williams et Marie Billon.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.