Accéder au contenu principal

Pyongyang affirme détenir un second citoyen américain

La Corée du Nord a officiellement annoncé à Washington qu'elle détenait un nouveau citoyen américain entré illégalement dans le pays. Il s'agit du deuxième ressortissant américain interpellé sur le territoire nord-coréen en une semaine.

Publicité

REUTERS - La Corée du Nord a annoncé aux Etats-Unis qu'elle détenait un autre citoyen américain après celui interpellé plus tôt dans la semaine, annonce vendredi le département d'Etat américain.

"Le gouvernement nord-coréen nous a informés qu'il détenait un citoyen américain qui aurait franchi la frontière entre la Chine et la Corée du Nord le 25 janvier", a dit à la presse le porte-parole du département d'Etat, P.J. Crowley.

Il a précisé qu'il ne connaissait pas son identité et que ses services tentaient de le contacter via la Suède, qui s'occupe des intérêts américains en Corée du Nord en l'absence de relations diplomatiques entre Washington et Pyongyang.

La Corée du Nord a dit jeudi avoir interpellé un premier Américain ayant pénétré le même jour sur son territoire de façon "illégale". Il a été interrogé par les autorités locales.

Elle détient un troisième ressortissant américain, le militant Robert Park, capturé en décembre alors qu'il venait d'arriver en territoire nord-corén où il comptait dénoncer la situation en matière de droits de l'homme.

Les analystes estiment que Pyongyang pourrait tenter d'utiliser Robert Park comme monnaie d'échange avec les Etats-Unis dans les négociations sur le programme nucléaire de la Corée du Nord.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.