ÉTATS-UNIS

Vivendi reconnu coupable, Jean-Marie Messier blanchi

Un jury américain a reconnu Vivendi coupable d'avoir communiqué des informations trompeuses aux actionnaires. Le groupe a fait appel. Jean-Marie Messier, patron de la holding à l'époque des faits, a quant à lui été relaxé.

Publicité

REUTERS - Vivendi a été reconnu coupable vendredi par un jury américain d'avoir communiqué des informations trompeuses aux actionnaires, dans le cadre d'une procédure en nom collectif ouverte en 2002 aux Etats-Unis.

Le jury new-yorkais a revanche relaxé Jean-Marie Messier, P-DG du groupe de télécommunications et de médias à l'époque des faits, et l'ancien directeur financier Guillaume Hannezo.

A Paris, Hervé Pisani, un avocat de Vivendi, s'est dit en désaccord avec la décision et a déclaré que la société allait faire appel.

Vivendi, a-t-il déclaré à Reuters, estime que "ce qui est reconnu pour les individus, à savoir l'absence de faute, devrait être reconnu pour la société".
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine