Accéder au contenu principal

Malgré ses déboires, Toyota affiche une bonne santé financière

En dépit de la multiplication de problèmes de sécurité sur plusieurs de ses modèles, Toyota a relevé ses prévisions financières annuelles. Après une année de lourdes pertes, le constructeur nippon a enregistré d'importants bénéfices fin 2009.

Publicité

AFP - Le géant automobile japonais Toyota a annoncé jeudi être revenu aux bénéfices au troisième trimestre de l'exercice 2009-2010 et a relevé ses prévisions financières annuelles, malgré la crise des défauts techniques qui a entraîné des millions de rappels de véhicules dans le monde.

Pour les trois mois d'octobre à décembre, le premier constructeur automobile mondial a réalisé un bénéfice net de 153,2 milliards de yens (1,16 milliard d'euros), contre une perte nette de 164,7 milliards un an plus tôt.

Le résultat d'exploitation de Toyota est également revenu dans le vert, avec un bénéfice de 189,1 milliards (1,43 milliard d'euros) au lieu d'une perte de 360,6 milliards pour la même période de 2008-2009, pour un chiffre d'affaires en hausse de 10,2% sur un an.

Le groupe a annoncé qu'il s'attendait désormais à clore l'exercice 2009-2010 sur un bénéfice net de 80 milliards de yens (610 millions d'euros), alors qu'il tablait auparavant sur une perte nette de 200 milliards.

La perte d'exploitation annuelle ne devrait atteindre que 20 milliards, au lieu des 350 milliards attendus auparavant.

"Nous avons révisé nos prévisions pour 2009-2010 grâce à des facteurs tels que la hausse des ventes, et les réductions de coûts tous azimuts", a commenté dans un communiqué le directeur exécutif de Toyota Takahiko Ijichi.

"De plus, notre plan d'urgence visant à accroître nos profits a progressé plus vite que prévu", a-t-il ajouté.

Toyota n'a pas mentionné ses soucis actuels. Le groupe a dû rappeler depuis l'automne dernier un total de quelque huit millions de véhicules dans le monde en raison d'une pédale d'accélération défectueuse et d'un tapis de sol amovible qui a tendance à s'accrocher dans les pédales. Toyota a également reçu de nombreuses plaintes concernant les freins de sa voiture hybride Prius.

A la Bourse de Tokyo, l'action Toyota a terminé jeudi sur une nouvelle chute de 3,52% à 3.280 yens. Depuis le 21 janvier, la valeur boursière du groupe a fondu de près de 22%.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.