Accéder au contenu principal
SÉISME EN HAÏTI

La demande de libération provisoire des Américains accusés de vol d'enfants est rejetée

Texte par : Dépêche
1 min

La justice haïtienne a rejeté la demande de libération provisoire déposée par les dix Américains poursuivis pour enlèvement d'enfants. Les hommes seront incarcérés au pénitencier national de Port-au-Prince et les femmes à la prison de Pétion-Ville.

Publicité

AFP - La demande de libération provisoire déposée par les dix baptistes Américains poursuivis en Haïti pour enlèvement d'enfants a été rejetée vendredi, a annoncé à l'AFP leur avocat Edwin Coq.

"Le juge n'a pas accepté la demande de libération provisoire", a déclaré Me Coq, en sortant du Parquet où les dix Américains ont été détenus toute la journée de vendredi.

"Le juge a émis deux mandats de dépôts: un pour le groupe des cinq hommes, qui seront incarcérés au pénitencier national, l'autre pour les cinq femmes qui seront détenues à la prison pour femmes de Pétion-Ville", a détaillé l'avocat.

Les dix missionnaires baptistes, qui avaient tenté d'exfiltrer illégalement d'Haïti une trentaine d'enfants, ont été inculpés jeudi d'"enlèvement de mineurs et association de malfaiteurs" et devraient être jugés en Haïti.

Le pénitencier national est la principale prison de Port-au-Prince, de laquelle une grande partie des 4.000 détenus s'étaient évadés, à la faveur du tremblement de terre du 12 janvier.

L'audition des détenus se poursuivra la semaine prochaine, a ajouté Me Coq.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.