Accéder au contenu principal

Le médecin de Michael Jackson inculpé d'homicide involontaire

Soupçonné d'avoir administré au chanteur le puissant anesthésiant qui a causé sa perte, le docteur Conrad Murray a été inculpé d'homicide involontaire par le procureur de Los Angeles. Il encourt jusqu'à quatre ans de prison.

Publicité

REUTERS - Le médecin personnel de Michael Jackson, Conrad Murray, a plaidé lundi non coupable des accusations d’homicide involontaire portées contre lui par le parquet de Los Angeles pour la mort du chanteur.

Le docteur Murray avait fait son entrée dans le tribunal sous les cris de « meurtrier! » lancés par des fans du « roi de la pop » rassemblés à l’extérieur. Des membres de la famille Jackson étaient présents à l’intérieur du tribunal pour la comparution.

Le Dr Conrad Murray était au centre de l’enquête depuis que les services de médecine légale avaient imputé à une overdose de médicaments la mort du « roi de la pop », survenue le 25 juin dernier.

Selon les rapports de police, Murray se trouvait au domicile du chanteur au moment de son décès et a reconnu ensuite lui avoir administré du propofol, un puissant anesthésique, pour l’aider à trouver le sommeil.

Lors de l’autopsie, les médecins légistes ont retrouvé dans le corps de Michael Jackson un cocktail d’antidouleurs, de sédatifs et un produit stimulant. Ils ont conclu en août que la mort avait été provoquée essentiellement par l’ingestion de propofol et d’un sédatif appelé lorazepam.

Peu avant la comparution de Murray, le parquet de Los Angeles l’avait inculpé d’homicide involontaire, expliquant dans l’acte d’accusation qu’il avait « illégalement et sans préméditation, tué Michael Joseph Jackson ».

S’il est reconnu coupable, le docteur Murray est passible d’une peine maximale de quatre ans de prison ferme, a indiqué le parquet.

Durant l’enquête, Murray s’est défendu d’avoir mal agi et a dit aux enquêteurs ne pas avoir été le premier médecin à donner du propofol à Michael Jackson, peut-on lire dans les documents judiciaires.

Ce cardiologue avait été engagé en mai 2009 pour veiller sur le chanteur qui préparait alors une série de 50 concerts à Londres devant marquer son grand retour sur la scène musicale, après des années de déclin sur fond de démêlés judiciaires.

A sa mort, le monde entier a rendu hommage à Michael Jackson, vedette dès son enfance aux côtés de ses frères dans les Jackson Five puis auteur en 1982 du disque le plus vendu de l’Histoire, « Thriller ».

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.