Accéder au contenu principal
IRAN

Le président Ahmadinejad souhaite tripler la production d'uranium de Téhéran

2 min

Profitant du 31e anniversaire de la Révolution islamique, le président Mahmoud Ahmadinejad a annoncé son intention de tripler la production d'uranium iranien avant de s'en prendre à Barack Obama et à Israël.

Publicité

L'Iran triplera dans un avenir proche sa production d'uranium enrichi, a déclaré, ce jeudi, Mahmoud Ahmadinejad dans un discours prononcé à Téhéran devant des dizaines de milliers d'Iraniens rassemblés à l'occasion du 31e anniversaire de la Révolution islamique.

L'Iran, qui a déjà produit un premier chargement d'uranium enrichi à 20 %, a la capacité de produire de l'uranium encore plus hautement raffiné dans son usine de Natanz, a ajouté le président iranien.   

Durant son discours, Mahmoud Ahmadinejad a également annoncé que son pays allait "bientôt tripler sa production" d'uranium enrichi à 3,5 %.

L'Iran est menacé de nouvelles sanctions internationales pour son refus d'arrêter ses activités d'enrichissement, les Occidentaux et Israël le soupçonnant de vouloir fabriquer l'arme nucléaire sous le couvert de son programme civil.

Barack Obama "rate des occasions"
   

Le président américain, Barack Obama, "rate des occasions" et "sert la volonté" d'Israël en s'en prenant à l'Iran", a accusé le président iranien, avant d'ajouter "malheureusement, l'espoir de changement (de la politique américaine) est en train de se muer rapidement en désespoir. M. Obama désespère tout le monde. (...) Malheureusement il rate des occasions, il n'agit pas correctement et va sur un chemin contraire à ses propres intérêts et à ceux du peuple américain, et il sert la volonté des sionistes."

Le président iranien a également vivement attaqué l'Etat d'Israël. Et dénoncé "l'occupation de la Palestine et l'établissement du régime sioniste criminel" ainsi que "le soutien total apporté (à Israël) par certains pays et responsables occidentaux", accusés d'avoir "imposé un régime sinistre dans la région".

"Le sionisme va bientôt s'effondrer", a encore dit le président iranien, dont le pays ne reconnaît pas l'Etat hébreu. Et de conclure : "les puissances occidentales veulent dominer la région mais le peuple iranien ne le permettra pas."
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.