Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Opéré du cœur à New York, Bill Clinton "a bon moral"

Texte par : Dépêche
|
3 min

L'ancien président américain a subi une nouvelle opération de chirurgie cardiaque à l'hôpital presbytérien de l'université de Columbia. Il a bon moral et va reprendre ses activités tournées vers la reconstruction d'Haïti, indique son entourage.

Publicité

AFP - L'ancien président américain Bill Clinton, 63 ans, a subi une intervention cardiaque jeudi à New York, et son entourage a assuré qu'il avait le moral et comptait bien reprendre ses activités.

Son cardiologue, le Dr. Allan Schwartz, a indiqué dans la soirée que M. Clinton ne présentait "pas de signe de crise cardiaque ni aucun dommage cardiaque" et que son opération s'était déroulée "sans aucun problème".

Il a ajouté que son pronostic était "excellent" et que M. Clinton, qui devrait quitter l'hôpital dès vendredi, pourrait reprendre ses activités dès lundi.

Un peu plus tôt, un proche conseiller de l'ancien président, Douglas Band avait annoncé son hospitalisation.

it
FR NW GRAB ST MARTIN CLINTO.wmv

"Aujourd'hui le président Bill Clinton a été admis à l'hôpital presbytérien de l'Université Columbia après avoir ressenti des douleurs à la poitrine", avait annoncé M. Band dans un communiqué.

"Après consultation de son cardiologue, il a subi une angioplastie dans une artère coronarienne", avec la pose de deux endoprothèses vasculaires ou "stents", avait-il poursuivi.

"Le président Clinton a le moral et continuera à se concentrer sur le travail de sa fondation et des opérations de secours pour les victimes du séisme en Haïti", a ajouté le conseiller de Bill Clinton.

En 2004, Bill Clinton, qui fut 42e président des Etats-Unis pour deux mandats, entre 1993 et 2001, avait subi avec succès un quadruple pontage coronarien pour libérer quatre artères bouchées.

L'angioplastie est une technique chirurgicale pour traiter les occlusions artérielles.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, épouse de l'ancien président, a quitté Washington jeudi pour se rendre au chevet de son mari à New York.

Mme Clinton, attendue ce week-end au Qatar et en Arabie Saoudite, où elle doit notamment participer dimanche à Doha au Forum mondial Islam-Etats-Unis, a repoussé son départ d'un jour à samedi.

Le président Barack Obama a lui-même appelé M. Clinton après son opération pour lui souhaiter un prompt rétablissement, selon un responsable de la Maison Blanche, qui a précisé que l'ex-président affirmé qu'il se sentait "très bien".

M. Clinton mène une vie très active à la tête de la Fondation qui porte son nom, et dont les bureaux se trouvent non loin de l'Université Columbia, sur la 125ème rue à Harlem, au nord-ouest de Manhattan.

Emissaire de l'ONU pour Haïti, l'ancien président s'y est encore rendu la semaine dernière pour faire le point de la situation plus de trois semaines après le violent séisme du 12 janvier dernier, qui a fait plus de 217.000 morts et environ 1 million de sans-abri.

L'ancien président George W. Bush, qui a été chargé par M. Obama de coordonner avec M. Clinton l'aide à Haïti après le séisme, "a parlé à Chelsea Clinton cet après-midi et a été content d'apprendre que son père se portait bien et avait bon moral", a indiqué son porte-parole dans un communiqué, ajoutant: "le président Bush a hâte de continuer à travailler avec son ami à l'aide et à la reconstruction pour Haïti".

Depuis qu'il a quitté la Maison Blanche en 2001, M. Clinton a parcouru le monde pour faire des conférences très bien rémunérées, et pour multiplier les initiatives internationales dans le cadre de la "Clinton Global Initiative", un forum annuel qu'il organise à New York chaque année au moment où se tient l'Assemblée générale des Nations Unies..

Sa Fondation a ainsi conclu des accords avec des entreprises pharmaceutiques pour réduire les coûts des analyses médicales et des médicaments, notamment dans le cadre du traitement du paludisme et du sida dans les pays en voie de développement.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.