Accéder au contenu principal

En 2009, la France a connu la pire récession depuis 1945

Si le produit intérieur brut (PIB) de la France a augmenté de 0,6 % au quatrième trimestre, il a reculé de 2, 2 % sur l'année 2009, soit "la baisse la plus importante de l'après-guerre" selon l'Insee.

Publicité

AFP - Le produit intérieur brut de la France a augmenté de 0,6% au quatrième trimestre par rapport aux trois mois précédents, un chiffre meilleur que prévu, selon les résultats préliminaires des comptes nationaux publiés par l’Insee.

Vingt-huit économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une croissance de 0,5% sur les trois derniers mois de l’année, estimation qui était aussi celle de la Banque de France.

it
FR NW PLATO CAMARET PIB 120.wmv

En moyenne sur l’année, le PIB a reculé de 2,2%, soit “la baisse la plus importante de l’après-guerre”, souligne l’Insee dans son communiqué.

La croissance du troisième trimestre a été révisée à +0,2% au lieu de +0,3%, après celle de 0,3% au deuxième trimestre qui marquait la sortie de récession.

Le chiffre de +0,6% pour le quatrième trimestre avait été annoncé quelques minutes plus tôt par la ministre de l’Economie, Christine Lagarde, sur RMC.

La contraction sur l’ensemble de 2009 est conforme à l’estimation du gouvernement (-2,25%) qui attend une reprise de 1,4% en 2010.

L’Allemagne a annoncé au même moment une croissance inchangée au quatrième trimestre, en-deçà du consensus qui était de +0,2%. Le chiffre pour l’ensemble de la zone euro sera annoncé à 11h00.

Selon les données préliminaires de l’Insee, les dépenses de consommation des ménages français ont augmenté de 0,9% en octobre-décembre alors que leurs investissements, essentiellement en logement, ont baissé de 2,7%.

Les dépenses des administrations publiques ont progressé de 0,7%, reflétant l’impact du plan de relance.

Les investissements des entreprises non financières ont baissé de 0,8% pour un recul de 7,7% sur l’ensemble de l’année.

Les variations de stocks ont apporté une contribution positive de 0,9 point à la croissance du quatrième trimestre alors que le commerce extérieur a contribué négativement à hauteur de 0,7 point. Les exportations ont augmenté de 0,5% sur le trimestre, bien moins que les importations (+3,3%).

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.