Accéder au contenu principal

Après le drame ferroviaire, les cheminots de la SNCB se mettent en grève

Au lendemain de la collision de trains qui a tué au moins 18 personnes, des machinistes de la compagnie nationale ferroviaire belge lancent une grève, très suivie, pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail.

Publicité

Info victimes : 0032 (0) 2.365.94.25.

AFP - Des machinistes de la compagnie ferroviaire belge, la SNCB, ont lancé mardi une grève surprise largement suivie en réaction à l'accident dramatique survenu la veille en Belgique, dans lequel l'un de leurs collègues est mort, ainsi que 17 passagers.

Le blocage de nombreux dépôts ferroviaires, essentiellement en Wallonie, comme à Liège, Namur et Charleroi notamment, risque de sérieusement perturber le trafic national ainsi que les liaisons internationales passant par cette partie méridionale de la Belgique.

Selon la SNCB, la grève est très suivie, et de nombreux retards et annulations étaient à prévoir mardi matin.

Les syndicats CGSP et SLFP ne sont pas impliqués dans ce mouvement spontané de la base. Mais, selon l'agence de presse Belga, ils disent comprendre l'émotion des conducteurs de train, auxquels se sont joints les accompagnateurs.

it
FR NW DPX CLEMENT BXL 1602.wmv

Les grévistes dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail, qui peut mener selon eux à des accidents tels que la collision frontale survenue lundi matin près de Hal, en banlieue sud-ouest de Bruxelles, qui a fait 18 morts et 125 blessés.

Bien que l'enquête n'en soit qu'à ses débuts, l'hypothèse d'un non-respect d'un feu rouge par l'un des deux machinistes a été rapidement évoquée dans les heures qui ont suivi la catastrophe.

it
FR WB PKG F24 TRAIN BELGIQU.wmv

Le trafic, particulièrement entre Paris et Bruxelles, était déjà fortement perturbé par les suites de l'accident de Hal. Les liaisons internationales assurées par les trains à grande vitesse Thalys et Eurostar restaient interrompues mardi en direction et au départ de Bruxelles.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.