Accéder au contenu principal
LIGUE EUROPA

L'OM s'impose à Copenhague et fait un grand pas vers la qualification

3 min

En s'imposant par 3 buts à 1 sur la pelouse de Copenhague en seizièmes de finale aller de la Ligue Europa, l'Olympique de Marseille s'est quasiment assuré la qualification pour le tour suivant avant le match retour au Vélodrome.

Publicité

 

L’Olympique de Marseille s’est imposé par 3 buts à 1 face à Copenhague, au Danemark, en seizièmes de finale aller de la Ligue Europa. Si le score semble sévère pour les coéquipiers de Jesper Gronkjaer, ce résultat, qui place l’OM en orbite avant le match retour au Stade Vélodrome prévu le 25 février, prouve que les Marseillais prennent très au sérieux cette compétition. Avant la rencontre, les Danois étaient invaincus depuis huit matchs en Coupe d'Europe sur leur pelouse.
 
Première mi-temps insipide
 
Si le début de match est équilibré entre les deux équipes, ce sont les Marseillais qui se sont offert la première occasion de but par l’intermédiaire de Taye Taiwo, l’arrière gauche, qui place une belle frappe cadrée à la 8e minute. À la 16e minute, Mathieu Valbuena est à la conclusion d’une contre-attaque, mais le milieu de terrain offensif de l’OM ne cadre pas sa tentative. Bien en place, les deux équipes se neutralisent et s’enferment dans un match sans rythme jusqu’à la 34e minute, quand les Danois s’offrent leur première occasion du match. L’attaquant sénégalais de Copenhague, Dame N’Doye, tente une reprise détournée in-extremis par le gardien international Steve Mandanda, qui sauve son camp. Piqués, les Marseillais réagissent immédiatement avec un coup-franc de Mathieu Valbuena qui a failli lober Johan Wiland.
 
Niang, héros malheureux
 
En deuxième période, les Danois, plus mordants et animés d’un esprit plus offensif, partent à l’assaut des Phocéens et manquent de peu l’ouverture du score à la 48e. C’est une nouvelle fois Dame N’Doye qui manque la cible d’un cheveu. Le Sénégalais pose de gros problèmes à la défense marseillaise, qui peine à contenir les poussées danoises depuis la reprise. Il faut attendre la 71e minute pour voir enfin une réaction marseillaise. Lancé par Baky Koné, le capitaine de l’OM, Mamadou Niang, ouvre la marque d’une frappe croisée du droit qui bat Johan Wiland. Nullement affectés par l’ouverture du score, les Danois obtiennent un penalty à la suite d’une main de Mamadou Niang dans la surface à la 77è . Jesper Gronkjaer, l’ancien milieu de terrain de Chelsea, transforme la sentence en trompant Steve Mandanda au ras du poteau droit et égalise (1-1).
 
Deschamps, coaching gagnant
 
Ce résultat ne semblait pas satisfaire Hatem ben Arfa. Entré en jeu à la place de Mathieu Valbuena à la 62e, le prodige marseillais mystifie son garde du corps danois sur le côté gauche de la surface de réparation, longe la ligne de but et place une frappe de l’intérieur du pied gauche au fond des filets de Johan Wiland. Le coaching gagnant de Didier Deschamps ne s’arrête pas là, puisque Charles Kaboré, entré à 80e minute, se trouve à la conclusion d’une belle action marseillaise pour inscrire le troisième but de son équipe à une minute du coup de sifflet final.
 
Bien que revenu au score une première fois, Copenhague a totalement craqué en fin de partie. Les joueurs danois semblent payer physiquement le fait de ne pas avoir disputé le moindre match officiel depuis le 7 décembre.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.