Accéder au contenu principal

Ban Ki-moon condamne le putsch et appelle au respect de l'État de droit

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a condamné le coup d'État au Niger et appelé au rétablissement de l'ordre constitutionnel. Vendredi, des centaines de Nigériens défilaient dans plusieurs villes du pays pour exprimer leur joie.

Publicité

AFP - Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, condamne le coup d'Etat au Niger et appelle au respect de l'état de droit et des droits de l'homme, a déclaré vendredi son service de presse dans un communiqué.

M. Ban "condamne le coup d'Etat survenu le 18 février au Niger. Il réitère qu'il désapprouve tout changement anticonstitutionnel de gouvernement et toute tentative pour rester au pouvoir par des voies anticonstitutionnelles", dit le texte.

Le chef de l'ONU "prend note de la déclaration du Conseil suprême pour la restauration de la démocratie indiquant son intention de rétablir l'ordre constitutionnel au Niger." A cet égard, il "exhorte le Conseil à travailler promptement en vue d'atteindre cet objectif de manière consensuelle et inclusive avec l'ensemble de la société nigérienne."

M. Ban "appelle au calme et au respect de l'état de droit au Niger ainsi qu'au respect des droits humains".

Vingt-quatre heures après le coup d'Etat qui a renversé le président Mamadou Tandja au Niger, l'opposition a appelé à une grande manifestation de soutien aux militaires putschistes, tandis que la communauté internationale souhaite le retour rapide de la démocratie.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.