Accéder au contenu principal

Dubaï s'emploie à prouver l'implication du Mossad dans le meurtre d'un cadre du Hamas

Nouveau rebondissement dans l'affaire du Mossad. La police dubaïote affirme disposer de relevés de cartes bancaires prouvant l'implication des 11 agents israéliens présumés dans le meurtre d'un responasable du Hamas, le 20 janvier à Dubaï.

Publicité

REUTERS - La police de Dubaï a de nouvelles preuves de l’implication du Mossad, les services secrets israéliens, dans l’assassinat d’un cadre du Hamas à Dubaï, dont des paiements effectués par cartes de crédit, rapporte samedi un quotidien des Emirats arabes unis.

La police a déjà lancé des mandats d’arrêt contre 11 suspects porteurs de faux passeports utilisant l’identité de six Britanniques, trois Irlandais, un Français et un Allemand.

"La police de Dubaï a des informations confirmant que les suspects ont acheté des billets d’avion à des compagnies dans d’autres pays avec des cartes de crédit portant les mêmes noms que ceux que nous avons diffusés", a déclaré le chef de la police émiratie Dahi Khalfan Tamim au quotidien Al-Bayane.

Le journal arabophone parle également de conversations téléphoniques.

Le Palestinien Mahmoud al Mabhouh a été retrouvé mort dans un hôtel de Dubaï au lendemain de son arrivée dans l’émirat.

Interpol, l’organisation internationale de coopération policière, a diffusé jeudi des "notices rouges", "utilisées pour demander l’arrestation provisoire en vue d’extradition d’individus recherchés, fondée sur un mandat d’arrêt ou une décision judiciaire", à l’encontre des onze suspects.

La Grande-Bretagne a offert vendredi de nouveaux passeports à ses six ressortissants, qui vivent tous en Israël et dont l’identité a été utilisée par les suspects, afin qu’ils ne soient pas arrêtés.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.