Accéder au contenu principal
AFGHANISTAN

La Commission des plaintes électorales placée sous le contrôle de Karzaï

Texte par : Dépêche
2 min

Auparavant nommés de concert avec la mission de l'ONU en Afghanistan, les membres de la Commission des plaintes électorales (ECC) vont désormais être exclusivement désignés par le président afghan.

Publicité

AFP - Le président afghan Hamid Karzaï a pris de facto le contrôle de la Commission des plaintes électorales (ECC), qui avait invalidé plus de 500.000 bulletins de vote en sa faveur au moment de la présidentielle controversée d'août dernier, a annoncé mardi le porte-parole de la présidence.

L'amendement à la loi électorale permet désormais au chef de l'Etat afghan de nommer les cinq membres de l'ECC, selon Siamak Herawi, un porte-parole de la présidence.

Auparavant, trois des cinq membres de la Commission des plaintes électorales étaient choisis par la mission de l'ONU en Afghanistan (UNAMA).

Après le scrutin présidentiel du 20 août, l'ECC avait invalidé un tiers des bulletins de vote allant à M. Karzaï, soit 500.000.

"Avec des étrangers dans la commission, ce n'était pas une structure afghane. Pour afghaniser le processus, le président a modifié des articles de la loi", a expliqué M. Herawi.

Le président Karzaï avait été réélu à l'issue d'un scrutin calamiteux et le retrait d'Abdullah Abdullah avant le second tour.

Les prochaines élections législatives - les deuxièmes depuis la chute des talibans fin 2001 - ont été reportées au 18 septembre en raison de l'impossibilité logistique de les organiser en mai et de l'insurrection qui ne cesse de gagner du terrain.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.