LIGUE DES CHAMPIONS

L'Inter remporte une courte victoire face à Chelsea, Moscou tient Séville en échec

L'Inter de Milan a gagné 2-1 contre Chelsea (photo) sur sa pelouse en match aller des huitièmes de finale de la Ligue des Champions tandis que le CSKA Moscou a arraché le nul face à Séville.

Publicité

AFP - L'Inter Milan, vainqueur 2-1 de Chelsea mercredi à San Siro, a pris un léger ascendant sur les Blues lors des 8e de finale aller de la Ligue des champions alors que le FC Séville, revenu de Moscou avec un nul contre le CSKA (1-1), est en très bonne voie pour la qualification.

Inter Milan (ITA) - Chelsea (ENG) 2-1: José Mourinho a remporté la première bataille contre son ancien club et a également pris une petite revanche personnelle sur son homologue de Chelsea Carlo Ancelotti, qui l'avait allumé dans la presse italienne avant la rencontre. Mais le technicien portugais aurait tort de crier victoire trop tôt car tout reste encore possible pour les Blues grâce à un tir magnifique de Kalou (53e) et les deux réalisations de Milito (3e) et de Cambiasso (55e) ne pèseront peut-être pas très lourd le 16 mars à Stamford Bridge. Chelsea, qui a touché le poteau par Drogba en première période, devra pourtant régler le cas John Terry, très fébrile depuis les remous provoqués par son aventure extra-conjugale (retrait du brassard de capitaine en équipe d'Angleterre) et totalement dépassé sur l'ouverture du score milanaise. Les Blues auront peut-être aussi à déplorer l'absence de Petr Cech, sorti sur blessure (61e).

CSKA Moscou (RUS) - FC Séville (ESP) 1-1: Les Sévillans ont effectué une excellente opération et le but de Negredo (25e) leur permet d'envisager avec tranquillité le match retour à domicile. Même privés de Luis Fabiano et de Squillaci, blessés, ils n'avaient de toute façon pas grand chose à craindre d'une équipe manquant cruellement de compétition (le championnat russe est terminé depuis le 8 décembre). Les Moscovites, qui ont meublé la trêve par des tournois amicaux, n'avaient pas le jus nécessaire pour tenir la distance même si la frappe terrible de 35 mètres de Gonzalez (66e) entretient un mince espoir.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine