Accéder au contenu principal

Le président brésilien rend visite à son "vieux camarade" Fidel Castro

L'ex-dirigeant cubain Fidel Castro, âgé de 83 ans, et le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, dont le deuxième et dernier mandat touche à sa fin, se sont rencontrés pendant plus de deux heures, mercredi, à La Havane.

Publicité

AFP - Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, en visite de travail à Cuba, a déclaré avoir trouvé mercredi en bonne forme son "vieux camarade" Fidel Castro après un entretien de plus deux heures avec le dirigeant historique cubain.

"Je me suis réuni avec lui, cela a été une réunion de vieux amis, de vieux camarades. Il est très intéressé par ce qui se passe au Brésil. Nous avons eu une petite conversation de deux heures et demie", a déclaré M. Lula à des journalistes.

"Nous avons échangé des idées, discuté sur plusieurs sujets, de canne à sucre, soja, lait, électricité et j'ai pu constater qu'il est bonne forme, avec une meilleure disposition que l'autre fois et j'en suis heureux", a-t-il ajouté. Sa dernière visite à Fidel Castro remontait à octobre 2008.

Le père de la Révolution de 1959, qui a cédé le pouvoir en 2006 pour des raisons de santé, apparaît vêtu d'un survêtement de sport, souriant et bronzé, sur les photos de cet entretien auquel assistait également son frère et successeur Raul Castro, 78 ans.

Arrivé mardi soir à Cuba après un sommet au Mexique des pays d'Amérique latine, M. Lula a vu sa visite de 24 heures, peut-être sa dernière à Cuba en tant que président, perturbée par la mort mardi du prisonnier politique cubain Orlando Zapata, 42 ans, des suites d'une grève de la faim de deux mois et demi.

Des dissidents avaient demandé dimanche à M. Lula dans une lettre ouverte - quand Zapata était mourant - d'évoquer le sort du dissident avec les autorités cubaines lors de sa visite.

M. Lula a assuré ne pas être au courant de cette lettre mais a déclaré "regretter profondément" la mort du dissident peu après que Raul Castro eut formulé des regrets similaires.

M. Lula a inauguré mercredi les travaux de modernisation du port de Mariel (50 km à l'ouest de La Havane) pour lequel son gouvernement a promis d'investir un total de 300 millions de dollars.

Il quitter jeudi matin Cuba pour une visite en Haïti.

Il s'agissait sans doute, selon des sources diplomatiques brésiliennes, de la dernière visite à Cuba de M. Lula en tant que président. Il ne peut en effet, en vertu de la Constitution, briguer un nouveau mandat à l'élection présidentielle d'octobre et soutient la candidature d'une ex-guérillera, Dilma Roussef.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.