Accéder au contenu principal
JO-2010

Vincent Vittoz tire sa révérence par une décevante 4e place dans le relais 4x10 km

Texte par : Emmanuel VERSACE
2 min

Vincent Vittoz et ses coéquipiers de l'équipe de France de ski de fond termine les Jeux au pied du podium du relais 4x10 km. La France peut espérer deux médailles, ce jeudi, en slalom géant féminin et en combiné nordique sur grand tremplin.

Publicité

Le bronze du relais 4x10 km a échappé de peu aux fondeurs français Jean-Marc Gaillard, Vincent Vittoz, Maurice Manificat et Emmanuel Jonnier. Devancés de quatre secondes par l’équipe tchèque, ils échouent au pied du podium.

Le leader des Bleus, Vincent Vittoz, champion du monde en 2005 dans le 2x15 km poursuite, a assisté impuissant à l’incroyable retour du Norvégien Petter Northug et à l'effondrement de son coéquipier Emmanuel Jonnier dans la dernière ligne droite de la course, remportée par la Suède. La Norvège a pris la deuxième place de l'épreuve, grâce à une prestation exceptionnelle de Petter Northug, leader de la Coupe du monde. La République tchèque s'est adjugée, quant à elle, la médaille de bronze. Malgré ses quatre participations aux JO, Vincent Vittoz n’aura donc jamais le privilège de monter sur un podium olympique.

"Le staff et les athlètes méritaient mieux. C'est la médaille du con", a commenté pour l’AFP Roberto Gal, l'entraîneur de l'équipe de France. Le ski de fond reste, pour l'heure, la seule discipline nordique dans laquelle les Français n'ont pas vu leurs efforts récompensés à Vancouver.

Seules les filles peuvent encore en sauver l'honneur, dans le relais 4x5 km. Laure Barthélémy, Célia Bourgeois, Cécile Storti et Karine Laurent-Philippot, essaieront de faire oublier la mésaventure de l'épreuve de sprint par équipes, dans laquelle cette dernière avait cassé son bâton dès la première bosse.

Taïna Barioz 2e avant la seconde manche

En raison d’un brouillard persistant, il faudra attendre ce soir pour assister à la seconde manche du slalom géant féminin. Deuxième à deux centièmes de seconde de l'Autrichienne Elisabeth Görg, la Française Taïna Barioz peut toujours rêver du titre olympique. Sa compatriote, Tessa Worley, s'est classée 9e.

La star américaine Lindsey Vonn a chuté, quant à elle, se fracturant au passage une phalange de l'auriculaire de la main droite. La championne olympique de descente est incertaine pour le slalom de vendredi.

Jason Lamy-Chappuis vise un doublé historique

Déjà sacré sur le petit tremplin le 14 février, Jason Lamy-Chappuis peut devenir jeudi le premier athlète français double médaillé d'or aux Jeux olympiques d'hiver depuis le triplé de Jean-Claude Killy, en 1968. Pour y parvenir, il lui faudra remporter l'épreuve de combiné nordique sur grand tremplin. Le Jurassien table sur le saut à skis, où il excelle, pour creuser l'écart sur ses principaux adversaires avant le ski de fond (10 km).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.