Accéder au contenu principal

La justice saisit plus de la moitié de la fortune de l'ex-Premier ministre Thaksin

L'ancien Premier ministre thaïlandais, Thaksin Shinawatra, s'est vu saisir la moitié de sa fortune par la justice de son pays qui juge qu'il a profité de sa position politique pour son propre enrichissement.

Publicité

AFP - La Cour suprême de Thaïlande a décidé vendredi de saisir plus de la moitié de la fortune de l'ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra, aujourd'hui en exil, considérant qu'il avait profité de sa position politique pour s'enrichir personnellement.

Les neuf magistrats de la Cour étaient appelés à trancher sur les 76,6 milliards de bahts (2,3 milliards de dollars) que représentait la fortune du magnat des télécommunications, actuellement gelée.

"La majorité des juges ont décidé que la richesse confisquée de Thaksin, provenant des dividendes de ses parts et de la vente d'une partie de ses parts, s'élève à 46,73 milliards de bahts", soit environ 1,4 milliard de dollars, ont-ils déclaré.

L'argent provient de la vente en janvier 2006 de la moitié des parts de son groupe de télécommunications Shin Corp., au Singapourien Temasek, transaction qui avait provoqué un immense scandale et précipité la chute définitive de sa popularité.

Les magistrats "ont établi que Thaksin avait utilisé son pouvoir en faveur de Shin Corp.", ont-ils estimé dans un jugement dont la lecture était retransmise en direct à la télévision et à la radio. "Les dividendes et la vente des parts de Shin Corp. est une richesse acquise par des biens inappropriés".

Thaksin, qui avait réaffirmé son innocence sur son site Twitter vendredi, avait été renversé par une junte en septembre 2006. Il vit depuis en exil pour échapper à une condamnation à deux ans de prison ferme pour des malversations financières dans un autre dossier.

 L'ex-Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra a jugé "très politique" la décision de la cour suprême de saisir plus de la moitié de sa fortune, dans une déclaration à ses partisans par vidéo-conférence.

"C'est une affaire très politique. La cour a été utilisée pour se débarrasser d'un homme politique", a déclaré l'icône des "chemises rouges" , depuis Dubaï où il vit en exil. "Cette décision sera une plaisanterie pour le monde".

La Cour suprême de Thaïlande a décidé de saisir plus de la moitié de sa fortune, considérant qu'il avait profité de ses fonctions politiques pour s'enrichir personnellement.

Les neuf magistrats de la Cour étaient appelés à trancher sur les 76,6 milliards de bahts (2,3 milliards de dollars) que représentait la fortune du magnat des télécommunications, actuellement gelée.

L'argent provient de la vente en janvier 2006 de la moitié des parts de son groupe de télécommunications Shin Corp., au Singapourien Temasek. La transaction avait provoqué un immense scandale et précipité la chute définitive de sa popularité.

Un total de 1,4 milliard de dollars a été saisi.

Thaksin avait été renversé par une junte en septembre 2006. Il vit depuis en exil pour échapper à une condamnation à deux ans de prison ferme pour des malversations financières dans un autre dossier.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.