Accéder au contenu principal

L'Espagne et le Portugal en alerte à l'approche d'une violente tempête

L'Espagne et le Portugal étaient en alerte vendredi soir à l'approche d'une "cyclogénèse explosive", une bourrasque susceptible de causer des dégâts considérables. La perturbation devrait toucher la France d'ici la fin du week-end.

Publicité

AFP - L'Espagne et le Portugal étaient vendredi soir en alerte à l'approche d'une bourrasque formée dans l'Atlantique susceptible de provoquer des rafales de vent très violentes pouvant aller jusqu'à 160 km/h.

Cette tempête est qualifiée par l'agence de météorologie espagnole Aemet de "cyclogénèse explosive", une perturbation tourbillonante éphémère mais très violente, susceptible de causer des dégâts considérables.

"Une bourrasque qui est en train de s'intensifier très rapidement dans l'Atlantique, à l'ouest de (l'île portugaise) de Madère et qui se déplacera vers la mer cantabrique par le nord-ouest de la péninsule, va provoquer des vents très forts et une tempête en mer", a prévenu l'Aemet dans un communiqué.

De fortes pluies étaient attendues à Madère, mais, selon la météo portugaise "sans comparaison avec les précipitations" qui avaient dévasté l'île la semaine dernière, provoquant 41 morts dans des inondations et glissements de terrain.

Cette tempête, accompagnée de rafales comparables à celle d'un "ouragan" était attendue en fin de journée de vendredi dans l'archipel des Canaries. Elle devait atteindre la péninsule ibérique samedi aux premières heures, selon Aemet.

Inquiet, le Real Madrid, qui doit jouer samedi à Tenerife, a modifié vendredi son vol charter l'amenant en fin d'après-midi sur l'île des Canaries, afin d'atterir sur un aéroport moins exposé dans la partie sud.

L'Aemet a souligné que les zones les plus affectées samedi en Espagne seront les régions de Galice, Asturies, Cantabrie et le nord de Castille-et-Leon, où sont prévues de rafales de vent comprises entre 120 et 160 km/h.

Au Portugal, la protection civile a émis une alerte sur l'ensemble du territoire, en particulier dans la moitié nord où des vents "exceptionnellement forts" pourront atteindre les 160 km/h. En mer, des creux de 7 mètres sont prévus sur la côte occidentale du pays.

Au cours d'une conférence de presse, le commandant Gil Martins de la Protection civile a mis en garde contre les risques d'"inondations dans les bassins du Douro (nord), de la Vouga et du Tage (centre) mais aussi en milieux urbains".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.