Accéder au contenu principal
Focus

La crise des réfugiés congolais

Des dizaines de ressortissants de la République Démocratique du Congo (RDC) ont fui leur pays pour se réfugier dans la République du Congo voisine. L’accès aux terres cultivables et aux zones de pêches sont les causes de ce conflit inter-ethnique qui a fait officiellement 270 morts. Qu’advient-il des déplacés ?

Publicité

La région de la Likouala, dans le Nord de la République du Congo accueille à nouveau des milliers de refugies venus de la République Démocratique du Congo voisine.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Refugies estime que 117 000 personnes ont traversé le fleuve Oubangui depuis la RDC vers les districts de Betou et d’Impfondo dans le Nord du la République du Congo.

Pour certains de ces refugiés, la situation n’est pas nouvelle. La guerre civile et l’instabilité permanente qui prévalait en RDC jusqu’en 2006 avaient conduit beaucoup d’habitants de la région à s’exiler a l’époque, certains pendant plus de dix ans.

Le HCNUR a officiellement achevé leur rapatriement en RDC en 2008. Mais en octobre dernier, des conflits entre les ethnies Bola and Lobala portant sur l’accès aux terres cultivables et sur les zones de pêche dans la région de Dongo en RDC ont causé la mort de centaines de personnes et forcé des milliers à fuir vers la République du Congo.

Alors que le gouvernement de Joseph Kabila assure que la zone est désormais calme, la plupart des refugiés refusent pour l’instant de rentrer chez eux. Mais la vie de refugiés de l’autre côté du fleuve comporte également de nombreux défis.

Emission préparée par Kate Williams, Marie Billon et Patrick Lovett
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.