Accéder au contenu principal
ÉGYPTE

La condamnation à mort d'un magnat égyptien pour le meurtre d'une diva libanaise annulée

Texte par : Dépêche
1 min

Un tribunal égyptien a annulé la condamnation à mort d'un homme d'affaires et parlementaire accusé d'avoir organisé le meurtre de la chanteuse libanaise Suzanne Tamim, avec qui il avait eu une liaison. La star a été poignardée à Dubaï en 2008.

Publicité

REUTERS - La condamnation à mort du puissant homme d'affaires et parlementaire égyptien Hecham Talaat Moustafa, accusé du meurtre de la chanteuse libanaise Suzanne Tamim, a été annulée jeudi en appel.

Un nouveau procès se tiendra, à une date non encore fixée. En mai dernier, lors de son procès en première instance, Moustafa avait été reconnu coupable d'avoir versé deux millions de dollars à un agent de sécurité d'un hôtel pour qu'il poignarde la chanteuse à son domicile, à Dubaï, en juillet 2008. Les deux hommes avaient été condamnés à la peine capitale.

Plusieurs médias égyptiens ont rapporté que le sénateur n'aurait pas supporté que Suzanne Tamim rompe avec lui.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.