Accéder au contenu principal
MONDIAL-2010

Jacob Zuma se veut rassurant sur les conditions de sécurité

Texte par : Dépêche
|
2 min

À 97 jours du coup d'envoi de la Coupe du monde de football, le président sud-africain a déclaré, au cours d'une visite officielle à Londres, que la criminalité avait baissé dans le pays ces derniers mois.

Publicité

AFP - Le président sud-africain Jacob Zuma, en visite d'Etat à Londres, a tenté de rassurer sur les conditions de sécurité dans son pays à moins de 100 jours du coup d'envoi du Mondial-2010 de football, en assurant que la criminalité était en baisse et que les supporteurs seraient protégés.

"Nous avons déjà fait baisser la criminalité. Nous sommes très confiants sur cette question. Et lorsque nous disons que nous sommes prêts pour le Mondial, nous incluons la sécurité", a déclaré le président sud-africain.
   

it
2010-03-02 21:17-WB FR FOCUS

"Nous sommes prêts pour protéger ceux qui viendront. Si certains sont sceptiques ou inquiets, ils doivent savoir que nous avons pris des mesures pour régler cette question", a-t-il ajouté.

Jacob Zuma a également balayé les derniers doutes sur la préparation des stades et des installations pour les entraînements, assurant que tout serait achevé à temps pour accueillir la première Coupe du monde organisée en Afrique.

Les dix stades qui abriteront des matches du Mondial-2010, dont le coup d'envoi sera donné le 11 juin, sont quasiment achevés, deux seulement n'ayant pas encore été testés.    

"Nous avons fini certains stades quatre mois avant la date. Au départ, certains doutaient que nous arrivions à les achever", a rappelé le président, qui a profité de sa visite pour se rendre au stade de Wembley, le temple du football anglais, où il s'est entretenu avec l'équipe britannique chargée de la candidature de l'Angleterre pour organiser le Mondial-2018.

Plus tôt, le président du Comité d'organisation de la Coupe du monde, Danny Jordaan, avait affirmé, à Londres, que le Mondial-2010 serait le plus rentable de l'histoire de la compétition.

"Nous allons respecter notre budget de 423 millions de dollars (310 millions d'euros)", a-t-il assuré, estimant que l'événement devrait générer 3,5 milliards de dollars.

M. Jordaan a également démenti les affirmations de plusieurs médias sud-africains qui ont annoncé l'envoi par la FIFA de 40 conseillers pour seconder l'équipe organisatrice.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.