Accéder au contenu principal

Robert Gates s'inquiète d'actions inappropriées de Blackwater en Afghanistan

Le secrétaire américain à la Défense a promis de reconsidérer la signature d'un contrat avec la société de sécurité Blackwater, rebaptisée Xe, accusée d'avoir agi illégalement en Afghanistan.

Publicité

AFP - Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates est préoccupé par des actions inappropriées en Afghanistan du sous-traitant controversé Blackwater, rebaptisé Xe, et a promis de revoir l'attribution éventuelle à cette entreprise d'un contrat dans ce pays, a annoncé samedi le Pentagone.

Robert Gates a pris cet engagement vis-à-vis des députés après avoir reçu une lettre, datée du 25 février, de Carl Levin, président de la commission de la Défense du sénat. M. Levin y demande à M. Gates de reconsidérer la signature d'un contrat attribuant à cette entreprise "l'équivalent d'un milliard de dollars de travail hautement sensible".

"Il examine le dossier et prend la chose très au sérieux" a précisé aux journalistes vendredi Geoff Morrel, porte-parole du secrétaire à la Défense.

La lettre fait état d'une audience récente du sénat au sujet de l'entraînement au maniement d'armes par une filiale de Blackwater en Afghanistan.

La commission de la Défense a pris connaissance d'informations accusant Blackwater d'avoir peut-être eu recours à une société écran pour exécuter le contrat, d'avoir menti au Pentagone dans son offre, d'avoir porté des armes sans autorisation et engagé du personnel ayant un lourd casier judiciaire, notamment pour vol et trafic de stupéfiants.

M. Levin a adressé une lettre au procureur général Eric Holder rappelant que l'entreprise a été accusée d'avoir fourni de fausses déclarations au département de la Justice.

Tout en prenant en compte les préoccupations concernant le comportement de Blackwater, M. Morrell a affirmé que le gouvernement veillait à ce que les contrats de ce type se conforment à des normes juridiques strictes et que l'exclusion d'une entreprise impliquait qu'elle ne se conforme pas à ces critères.

"Que cela plaise ou non, Blackwater a un savoir faire technique que peu d'entreprises ont. D'autre part Blackwater est prêt à travailler dans des endroits où peu d'entreprises sont disposées à aller" a-t-il ajouté.

Cinq membres de Blackwater ont été accusé d'avoir tué 14 Irakiens sans armes lors d'une attaque à la grenade et d'en avoir blessé 18 autres au cours d'un incident en septembre 2007 à Bagdad.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.