Accéder au contenu principal

La communauté internationale appelle à la retenue après les affrontements interethniques

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon ont appelé à la retenue après les affrontements interethniques dans le centre du Nigeria qui ont provoqué, ce week-end, des centaines de morts.

Publicité

AFP - La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a appelé lundi à la retenue après les massacres interconfessionnels qui ont fait au moins 500 morts au Nigeria et demandé aux autorités de déférer les coupables à la justice.

"Nous continuons à appeler toutes les parties à faire preuve de retenue et à rechercher des moyens constructifs pour répondre au cycle de la violence", a déclaré Mme Clinton lors d'une conférence de presse à Washington en compagnie du président du Gabon Ali Bongo.

"Le gouvernement nigérian doit faire en sorte que les auteurs d'actes de violences soient remis à la justice conformément à l'état de droit, que les droits de l'homme soient respectés et que l'ordre soit rétabli", a-t-elle ajouté.

La violence intercommunautaire s'est à nouveau déchaînée dans le centre du Nigeria, où au moins 500 habitants de villages chrétiens ont été massacrés ce week-end dans des attaques menées par des éleveurs musulmans, selon un bilan officiel provisoire.

it
WB FR DPX NIGERIA 9H.wmv

Le Vatican a réagi en exprimant "douleur et préoccupation" face à d'"horribles faits de violence", tandis que le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exhorté les parties à faire preuve d'"un maximum de retenue".

La présence militaire a été renforcée dans la région, qui a été placée en état d'alerte maximum dimanche soir sur ordre du président par intérim Goodluck Jonathan.

Les attaques, coordonnées selon des témoins, ont été menées dans la nuit de samedi à dimanche dans trois villages au sud de Jos, capitale de l'Etat du Plateau, où les violences ethniques et religieuses sont récurrentes.

En trois heures, des centaines de personnes, dont de nombreuses femmes et des enfants, ont été massacrées, tuées à la machettes et brûlées, selon les témoins qui ont décrit des scènes d'horreur.

it
FR NW PKG NIGERIA ENCADRE U.wmv

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.