Accéder au contenu principal

New York promet d'indemniser les travailleurs de "Ground Zero"

Par la voix de son maire Michael Bloomberg, la ville de New York s'est engagée à indemniser, à hauteur de 657 millions de dollars, les pompiers, policiers et ouvriers qui ont déblayé les décombres du World Trade Center après le 11-Septembre.

Publicité

AFP- Un accord a été conclu jeudi sur l'indemnisation, à hauteur de 657 millions de dollars (477 millions d'euros), de potentiellement 10.000 bénévoles et employés qui ont déblayé les décombres de Ground Zero après les attentats du 11-Septembre, ont annoncé le maire de New York Michael Bloomberg et la compagnie d'assurance WTC Captive.

Des milliers de plaignants, principalement des pompiers, policiers et ouvriers du bâtiment, ont porté plainte contre la ville de New York pour des problèmes de santé qu'ils estiment liés au travail effectué sur les décombres du World Trade Center (WTC) après les attentats du 11 septembre 2001.

"Le règlement du litige du World Trade Center va permettre (aux personnes concernées) d'être indemnisées pour des traumatismes subis après leur travail sur Ground Zero", a déclaré Michael Bloomberg dans un communiqué.

"Cet accord est une issue raisonnable à un ensemble de circonstances complexe", a-t-il dit.

"Nous sommes parvenus à un règlement qui est juste dans des circonstances difficiles et compliquées", a déclaré Christine LaSala, présidente de la compagnie d'assurance WTC Captive qui assure la ville de New York, avec des fonds fédéraux.

"Cet accord permet aux employés et bénévoles qui affirment avoir été affectés par leur travail sur le site du World Trade Center d'obtenir des compensations proportionnées à la nature de leurs traumatismes et à la solidité de leur demandes d'indemnisation, tout en offrant une protection contre d'éventuelles maladies futures", a-t-elle dit dans le même communiqué.

WTC a été dotée d'un milliard de dollars (726 millions d'euros) de fonds fédéraux pour assurer la ville de New York contre des demandes de dédommagements liées aux attentats du 11-septembre.

Les plaignants, qui doivent soumettre des preuves des séquelles subies, ont 90 jours pour étudier l'accord et décider ou non de l'accepter.

Des secouristes se sont plaints de maladies engendrées par l'inhalation de poussières toxiques sur le site du WTC. Par ailleurs, des études ont montré une hausse des maladies respiratoires chez les habitants du sud de Manhattan ayant inhalé de la poussière provenant de l'effondrement des tours jumelles.

Les attentats du 11 septembre 2001 à New York, parmi les plus meurtriers de l'Histoire, ont fait près de 3.000 morts.

Deux avions de ligne, détournés par un commando d'Al-Qaïda, avaient été projetés sur les tours jumelles du WTC à Manhattan, qui se sont effondrées.

Un troisième avion détourné s'était écrasé sur le Pentagone, tandis qu'un quatrième s'écrasait en rase campagne en Pennsylvanie, après que des passagers et membres d'équipage ont essayé d'en reprendre le contrôle.

Le chantier de la reconstruction du World Trade Centre, dirigé par le promoteur Larry Silverstein, a pris du retard et suscite des polémiques. La "Tour de la Liberté", qui devait être le premier des gratte-ciels à surgir de "Ground Zero", ne sera pas achevée comme prévu initialement pour le dixième anniversaire des attaques, en 2011.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.