Accéder au contenu principal

Inondations meurtrières dans le sud-est du pays

La rupture de deux barrages dans le sud-est du Kazakhstan a provoqué d'importantes inondations, qui ont tué au moins 30 personnes. Plus de 3 000 personnes ont dû être évacuées.

Publicité

AFP - Au moins trente personnes ont péri et quelque 3.000 personnes ont dû être évacuées dans le sud-est du Kazakhstan après de graves inondations provoquées par la rupture de deux barrages, a annoncé l'agence Interfax-Kazakhstan vendredi.

Trente cadavres ont été apportés à la morgue de la région d'Almaty touchée par la catastrophe, a précisé une source à la moruge citée par l'agence. le bilan précédent était de 25 morts.

Une brèche s'est produite jeudi dans le barrage de Kyzil-Agach, dans la région d'Almaty, principale ville kazakhe, provoquant des inondations dans les résidences de quelque 3.000 personnes, dont certaines ont dû être évacuées.

Au moins 60 maisons ont été détruites.

Le Premier ministre Karim Massimov est arrivé vendredi soir dans la région sinistrée pour coordonner les travaux et évaluer les dégâts.

Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev a présenté ses condoléances "aux proches des morts et à toutes les victimes" du drame, a rapporté l'agence Interfax.

Dans la ville de Taldykorgan, proche des lieux du drame, les déplacés ont témoigné vendredi des minutes qui ont précédé leur évacuation.

"Nos voisins sont venus pour nous dire qu'il fallait tout laisser et courir, que l'eau allait percer le barrage. C'était à 20 heures" jeudi, raconte l'un d'eux, Razbek Alakkan, en essuyant ses larmes. "Nous avons abandonné la ferme et nous sommes partis. Tous nos bovins sont morts, mais Dieu merci nous sommes vivants".

Environ 2.000 personnes ont également été évacuées dans la zone de Aksou, dans la région d'Almaty, selon le ministère des Situations d'urgence.

La population d'un autre village, Jylboulak, a dû être partiellement évacuée après des inondations à la suite de la rupture d'une digue, indique le communiqué du ministère. Plus de 800 personnes ont été affectées.

Le pont de Kyzil-Agach, sur une autoroute nationale reliant Almaty à la ville d'Oust-Kamenogorsk (nord), a été emporté par les flots.

L'autoroute était inondée et envahie de blocs de glace sur une étendue de trois kilomètres, selon le ministère des Transports.

La circulation des trains et des véhicules a été limitée dans l'est du pays, a rapporté le ministère.

Près de 300 sauveteurs ont été dépêchés dans les régions sinistrées, selon les médias.  

Les inondations sont fréquentes au Kazakhstan, vaste pays ex-soviétique d'Asie centrale frontalière à la Russie et la Chine et dont les infrastructures vieillissantes étaient à l'origine de désastres ces dernières années.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.